V. S. Naipaul (né à Trinidad en 1932) réside en Angleterre depuis 1950. C'est donc là le livre d'un indien exilé qui comprend encore les mots, mais plus très bien le sens du monde indien et qui se fait un devoir de le retrouver au cours de voyages et de discussions avec des indiens de toutes classes et de tous milieux. Et, bien entendu c'est à nous qu'il le fait comprendre aussi par petites touches.

Son approche est sensible, intuitive, proche de la vie, accumulant faits, paroles, remarques, détails. Rien d'analytique ou d'intellectuel. Refus de juger, en dépit de bouffées d'incompréhension devant les actes violents et criminels dont l'Inde est féconde. C'est d'ailleurs aussi la limite de l'essai, ne concluant jamais, ouvrant peu de perspectives et souvent pessimiste.

Ce que V. S. Naipaul nous aide à découvrir est cependant essentiel et exemplaire pour le reste de la planète : comment fait ce sous-continent, plein de ressources, mais après une longue décadence et la colonisation, pour réussir à construire ses institutions et sa société en faisant un usage raisonnable de la liberté ? C'est là le coeur du livre et c'est bien, en effet, le miracle de l'Inde que l'on espère voir se répandre. Que tout n'y soit pas parfait, on le sait en partie par une presse qui peut s'exprimer. Mais ce presque succès mérite cependant l'admiration et la fierté de VSN qui sait combien son ancien pays est divers (60 langues et presque autant de religions !) et contrasté.

Deux jugements propres à l'auteur méritent la mention. D'abord VSN rabaisse la prétendue "spiritualité" de l'Inde au niveau de la carte postale et ne se fait pas faute de montrer les ravages qu'ont faits et que font encore les fanatismes religieux. D'autre part, il éprouve peu de respect pour l'époque mogole qui n'a pas laissé grand chose en dehors de quelques tombeaux.

On reste sans doute un peu sur sa faim quant aux voies et chemins pris par la modernité pour s'insérer dans cette matière humaine et historique si complexe. Ici la théorie n'est pas de mise. C'est une approche sensible de ce monde lointain et souvent violent, porté parfois aux extrêmes, mais qui ne perd jamais le sens de l'équilibre, qui nous est offerte ici. Le style original, suite d'interviews et de récits contribue à son succès.

Un livre passionnant pour ceux qui aiment l'Inde ou qui s'y intéressent.
A rapprocher de L'Inde Fantôme de Louis Malle
Dominique_Such
7
Écrit par

Créée

le 16 oct. 2013

Critique lue 120 fois

Dominique Such

Écrit par

Critique lue 120 fois

D'autres avis sur L'Inde, un millon de révoltés

Du même critique

Night Lights
Dominique_Such
9

Jazz extatique

Cet album de Mulligan, un des plus abouti, est pétri de virtuosité, avec des pointures telles que Jim Hall (guitare,) Bob Brookmayer (trombone, ) on atteint là une dimension quasiment onirique du...

le 21 oct. 2013

7 j'aime

Le Crabe-tambour
Dominique_Such
8

Critique de Le Crabe-tambour par Dominique Such

Atteint d'un cancer du poumon, un officier de la marine nationale française se voit confier un dernier commandement après l'avoir expressément réclamé, l'escorteur d'escadre Jauréguiberry dont c'est...

le 15 oct. 2013

7 j'aime

L'Aventure ambiguë
Dominique_Such
8

Critique de L'Aventure ambiguë par Dominique Such

voici le récit d'un échec qui surnage entre 2 eaux dans l'histoire des hommes: Samba Diallo, le héros de L’Aventure ambiguë, est un jeune homme de la noblesse peule, venu en France dans les années...

le 11 oct. 2013

6 j'aime