Parce que j'adore les croissants chauds ...

Avis sur L'Influence de l'odeur des croissants chauds sur...

Avatar Clémence Beroy
Critique publiée par le

Nous nous sommes rencontrés à la mi-décembre, entre les rayonnages de philosophie de chez Gibert & Joseph. Ca n'a pas été le coup de foudre mais son humour mystérieux m'a intrigué et poussé à faire le premier pas. C'est comme cela qu'il est devenu mon compagnon de route durant ces vacances de Noël. Il s'agit de ma dernière conquête ... littéraire.

L'influence de l'odeur des croissants chauds sur la bonté humaine de Ruwen Ogien traite de la philosophie morale expérimentale. Au premier abord, il m'a semblé qu'il s'agissait d'une explication plus décalée et drôle de la morale et tutti quanti mais il n'en est rien. Ca fait partie des surprises que nous réserve le livre qu'on achète pour son titre ou sa couverture.Personnellement, je ne suis pas une experte en philosophie morale, je n'ai aucune connaissance théorique à ce sujet. Il m'a été difficile de rentrer directement dans le livre mais je ne regrette pas d'avoir tenu bon. Clairement, il faut s'accrocher au début mais la suite n'en est que meilleure.

L'introduction est concentrée mais nécessaire pour comprendre la suite. Le programme proposé avec tout ces exemples est un vrai délice. Vraiment. Il nous permet de réfléchir sur des problèmes moraux à travers des expériences de pensées qui déploient un champ multiple de situations. Les propositions sont simples, parfois un peu tordues, mais très efficaces, plus que de longs discours explicatifs. La seconde partie m'a semblé inutile mais elle n'est tout de même pas à négliger. Il s'agit d'une nouvelle explication qui reprend certains exemples avec un apport théorique plus important.

Bref, j'ai aimé ! Oui, je sais, ce n'est peut être pas si évident...

Ce livre est accessible mais il ne faut pas s'attendre à une succession de blagues et d'humour décalé. Ce livre n'est pas hilarant, il n'est pas là pour nous détendre, il nous pousse à réfléchir sur des questions de tout les jours, à la fois de manière simple et référencée. C'est ce qui le rend abordable pour tous, chacun peut y trouver son compte.

En plus de ça, j'ai pu me la raconter un peu pendant mes vacances :

"-Tu lis quoi en ce moment ?

  • Je fais une petite pause pour les fêtes, histoire de me décontracter le cerveau, je lis L'influence de l'odeur des croissants chauds sur la bonté humaine.

  • Ah ! Ca a l'air drôle, ça parle de quoi ?

  • Oh, tu sais ça traite de la philosophie morale expérimentale à partir d'expériences de pensées ... et toi tu lis quoi ?

  • (... petit blanc) Euh ... Closer ça compte ?"

Merci compagnon, tu m'as fait passer un agréable moment.

C.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 498 fois
2 apprécient

Autres actions de Clémence Beroy L'Influence de l'odeur des croissants chauds sur la bonté humaine