Couverture L'Insoutenable Légèreté de l'être

Critiques de L'Insoutenable Légèreté de l'être

Livre de (1984)

Apologie de Kundera

On a reproché ici même à Kundera de se complaire dans la méta-textualité, de débiter des truismes à la pelle, de faire de la philosophie de comptoir, de ne pas savoir se situer entre littérature et philosophie. Pardonnez-moi, intéressés, mais rien n'est plus réducteur. Quelques éclairages sur les ambitions kundériennes (en très très gros) : explorer l'existence humaine d'une façon inédite, en... Lire l'avis à propos de L'Insoutenable Légèreté de l'être

94 9
Avatar Eggdoll
10
Eggdoll ·

Ne pouvoir vivre qu'une vie, c'est comme ne pas vivre du tout !

Tereza et Tomas ! J'ai lu ce roman plusieurs fois. A chaque fois je l'aime un peu plus. J'ai vu l'adaptation, pas si mal, même si elle met de côté tout un pan de la réflexion abordée dans le roman. Normal me direz-vous ! Oui, adapter c'est faire des choix. Mais réduire L'insoutenable légèreté de l'être à une histoire de fesses (comment ça j'exagère ! Tss !) même si c'est Juliette et Daniel... Lire l'avis à propos de L'Insoutenable Légèreté de l'être

42 7
Avatar Rawi
8
Rawi ·

"Alors, que choisir ? La pesanteur ou la légèreté ?"

L'insoutenable légèreté de l'être, c'est d'abord un titre magnifique, pour lequel on aurait seul envie de lire ce livre. Puis c'est l'histoire d'hommes et de femmes pris dans la Vie, traçant leur chemin, entre pesanteur et légèreté. Au fond, ils sont perdus, et leurs actions ne sont même pas les leurs : elles sont dictées par leurs peurs, les relations avec leurs parents, leurs expériences...... Lire la critique de L'Insoutenable Légèreté de l'être

31 3
Avatar Babalou
10
Babalou ·

L'insupportable légèreté de l'être.

Les deux premières parties, qui m'avaient poussé à juger précipitamment, sont excellentes ; après une introduction grandiose sur la cyclicité du monde, une histoire d'amour, du côté du garçon, du point de vue "intellectuel", et puis le côté de la fille, du point de vue "physique", tout y était parfait. Et le roman se traine soudain ; vous vouliez un cycle, et bien nous voilà parti pour tourner... Lire la critique de L'Insoutenable Légèreté de l'être

24 12
Avatar J. Z. D.
6
J. Z. D. ·

es muss sein!

Un excellent livre portant sur les incompréhensions en relations dues aux vécus et connotations divergents selon les personnes. Kundera pour cela nous propose un "lexique des mots mal compris" qui met en lien un mot avec l'interprétation de chaque protagoniste en rapport dans la partie du roman. Ceux-ci, dans des histoires qui se croisent, sont Tomas, Tereza, Franz et Sabina. Un livre... Lire la critique de L'Insoutenable Légèreté de l'être

13 11
Avatar Clou
10
Clou ·

Critique de L'Insoutenable Légèreté de l'être par About

Rien de très abstrus dans l'Insoutenable légèreté de l'être, juste des dynamiques desquelles il faut bien revoir la pertinence à la baisse. Pour récapituler le procédé, deux plateaux d'une balance existentielle viennent s'ajuster tout le long du récit, dont l'un jauge la légèreté, l'autre, la pesanteur d'un trait, d'un comportement, bref, d'un caractère singulier de la condition de l'« être » :... Lire la critique de L'Insoutenable Légèreté de l'être

19 7
Avatar About
5
About ·

Sensualité, sommeil, antérieur, ultérieur, kitsch.

Je crois pouvoir dire sans être dans le faux ou dans l'exagération que ce livre m'a marquée, qu'il fera désormais partie de ces quelques ouvrages auxquels je suis tentée de me référer souvent. J'ai senti une certaine proximité entre mes idées et celles que Kundera expose ici. Mais je ne m'étais jamais dis clairement tout ça, je ne l'avais jamais formulé sur du papier ou même à l'oral et le lire... Lire l'avis à propos de L'Insoutenable Légèreté de l'être

8 6
Avatar jessyka
9
jessyka ·

Critique de L'Insoutenable Légèreté de l'être par -Twist-

L'histoire Tomas et de Tereza, rencontré au hasard d'une suite de sept coïncidences, qui bouleversent chacun la vie de l'autre dans une République Tchèque à quelques semaines d'être envahie par la Russie. Avec un Tomas qui découvre l'amour mais ne peut s'empêcher d'autres conquêtes féminines (chose qu'il concède le plus naturellement du monde, notamment avec Sabina, une autre des héroines du... Lire la critique de L'Insoutenable Légèreté de l'être

7
Avatar -Twist-
8
-Twist- ·

On ne dévie pas de la trajectoire du temps qui s'accomplit en ligne droite ...

Le début est extrêmement intéressant, on est directement lancés dans ce qui nous semble être une histoire, puis le terrain se mine doucement mais sûrement. 2 ème partie, Ok. 3ème partie ... on commence à se perdre... Certaines phrases m'ont fait réfléchir durant des heures et ne sont toujours pas sorties de ma tête bien que cela fasse un moment que j'ai lu ce livre ! Par exemple : "Nous sommes... Lire l'avis à propos de L'Insoutenable Légèreté de l'être

6
Avatar Kateriná Petrova
7
Kateriná Petrova ·

L'insoutenable indigence

Trop de philosophie de Terminale exploitée avec les pieds (l'éternel retour de Nietzsche, un soupçon d'existentialisme de comptoir, une esquisse de réflexion sur le jugement pratique durant deux lignes, une référence au mythe d'Aristophane dans le Banquet de Platon) Trop de personnages mal dégrossis se résorbant dans leurs sexualités respectives Trop de périphrases... Lire la critique de L'Insoutenable Légèreté de l'être

14 8
Avatar Songe
4
Songe ·