Au bûcher !

Avis sur L'Instant présent

Avatar Romain Massa
Critique publiée par le

Musso c'est un boucher en bas de chez moi. Hormis lui, j'ai connu deux ou trois personnes dont le patronyme était Musso. Aucun n'avait de lien de parenté avec l'écrivain, tous en avaient un avec Antibes. Ah Antibes ! L'autre ville lumière qui a formé des sportifs de qualité, a été le bercail ou/est la résidence de tant d'artistes et d'hommes d'influence ! Plus récemment ce sont les oligarques russes qui en ont fait une terre privilégiée. Bref, Antibes est un lieu majestueux et de très grande richesse (sur tous les plans). Musso donc, est un nom on ne peut plus commun dans les Alpes-Maritimes. Parmi ces anonymes, Guillaume est sorti de l'ombre. Ça serait presque une fierté locale : "Ouais, Guillaume c'est le petit gars d'Antibes".

C'est malheureusement le cas, car parmi la liste des personnalités qui ont vu le jour sur le sol antibois, certaines brebis galeuses arrivent à se glisser dans le troupeau. Guillaume est l'une d'entre elles. Pour être très clair, je n'ai jamais lu aucun de ses livres et ce n'est pas un projet que j'ai sur les 400 prochaines années. J'ai eu l'occasion de tomber sur quelques passages de ses livres : pour être très clair, c'est de la merde. On est environ 50 millions en France à pouvoir écrire comme ça. Mais ne dit-on pas que tous les goûts sont dans la nature ? Alors au nom de cette phrase magique qui a le mérite de clôturer tout débat, devrais-je la fermer ? Pas vraiment.

J'aime vraiment la littérature. Je ne peux donc rester insensible face aux déferlements d'une nouvelle mafia littéraire qui s'impose sans une once de talent ou de légitimité. La recette Musso (pas celle de mon boucher mais de l'apprenti écrivain) est simple : écrire les mêmes saloperies, si possible sur le plus grand nombre de pages possibles (pour le vendre le plus cher) et surtout sortir son livre en été. Ça ne vous rappelle pas quelqu'un ça ? Magic System bien sûr, groupe de musique en carton qui a le don de sortir un tube chaque été. Peu importe qu'il soit bon ou mauvais, il sera adoubé et très largement diffusé ! Guillaume Musso c'est donc l'équivalent littéraire de Magic System. Je ne crois pas qu'il puisse exister plus grande infamie pour un "écrivain". Mais autant le dire tout de suite, Musso il s'en fout de la littérature et des livres en général. Ça ne le concerne pas.

Son aboutissement c'est palper son fric à la fin de l'été, une fois que toutes les dames se seront vautrées sur la plage en juillet/août avec le parasol planté à droite, Closer à gauche et son livre entre leur main. Un ouvrage qui leur aura souvent coûter très très cher (20/25 euros) et si on met la balance la qualité du bouquin, disons que le rapport qualité/prix relève de l'arnaque. Mais bon les gens l'achètent alors ils aiment ça, non ? Ben, non ! Nous vivons dans une société consumériste, alors quand Géraldine se trimbale à Carrefour et voit des étalages entiers la couverture du dernier Musso assortie pompeusement en bandeau d'un ou deux commentaires élogieux d'"Elle", elle s'y précipite. Ce n'est pas une volonté mais un réflexe. Comme acheter le dernier Iphone à 1500€, acheter le livre de Musso c'est le fruit d'une publicité agressive et de la pression populaire. Avoir le Musso c'est avoir les dernières Nike, sauf que là c'est pas pour briller dans la cour de récré mais sur la plage l'été.

Je ne parviens même pas à concevoir comment -si Musso se considère pour un écrivain-, il peut accepter cette machinerie diabolique. Il profite largement de ce système pourri qui banalise le livre et le fait devenir un produit comme les autres. Indéfendable ! C'est pour ces raisons que Musso n'a rien à voir avec la littérature, voilà pourquoi tous ses livres mériteraient d'avoir 1/20. On ne sait pas d'ailleurs comment ni pourquoi il a été propulsé ainsi sur le devant de la scène. Sans doute bénéficie t-il d'excellents réseaux ! Tout ça n'a plus rien à voir avec le sens artistique. C'est une affaire de gros sous et comme bien souvent les victimes sont ceux qui continuent à se ruer sur ses livres, en ignorant tout de la vraie littérature qui se cache dans une petite librairie à 1 kilomètre de Carrefour.

Et pour ceux qui me répondraient que ses livres sont "faciles à lire, au moins", je m'engage à vous fournir une liste de livres, d'une qualité environ 100 fois supérieure, 10 fois moins chère, et tout aussi facile à lire. Ce type est un commerçant, tout simplement l'ignoble fruit d'un système mafieux, totalitaire et fascisant dans lequel il se complet largement !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1360 fois
9 apprécient · 6 n'apprécient pas

Autres actions de Romain Massa L'Instant présent