Couverture L'Invention de la solitude

L'Invention de la solitude

(1982)

The Invention of Solitude

12345678910
Quand ?
7.2
  1. 0
  2. 0
  3. 1
  4. 5
  5. 23
  6. 49
  7. 113
  8. 79
  9. 43
  10. 14
  • 327
  • 22
  • 206
  • 10

"Paul Auster est devenu écrivain parce que son père, en mourant, lui a laissé un petit héritage qui l'a soustrait à la misère. Le décès du père n'a pas seulement libéré l'écriture, il a littéralement sauvé la vie du fils. Celui-ci n'en finira jamais de payer sa dette et de rembourser en bonne...

Critiques : avis d'internautes (8)
L'Invention de la solitude
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Un des plus beaux textes que je connaisse sur la relation père/fils

Un livre sur la mort du père et la naissance de l'écriture, sur le hasard objectif et ce qui nous conduit (thème récurrent chez Auster), sur l'amour aussi, et l'argent. À mon sens, avec "La Trilogie...", l'oeuvre majeure de l'écrivain : celle qui l'ancrait dans un postmodernisme fascinant avant que - à de jouissives exceptions près - ses romans ne se banalisent. En tout cas, beaucoup de pages...

3
Avatar vladfromlyon
10
·
Critique de L'Invention de la solitude par dodie

L'invention de la solitude est le premier livre de Paul Auster et selon Pascal Bruckner qui en a écrit la postface il est très important car permet de mieux comprendre la suite de son oeuvre. Il est constitué de deux parties. La première: Portrait d'un homme invisible. Cet homme invisible est le père de Paul Auster qui vient de mourir subitement à l'âge de 67 ans. L'auteur n'a eu que des... Lire la critique de L'Invention de la solitude

5
Avatar dodie
8
dodie ·
Découverte
La mort selon Paul Auster

"À l’homme la mort prend son corps. Vivant, l’individu est synonyme de son corps. Ensuite il y a lui, et il y a sa dépouille. On dit : “Voici le corps de X”, comme si ce corps, qui un jour a été l’homme lui-même, non sa représentation ni sa propriété, mais l’homme même connu sous le nom de X, soudain n’avait plus d’importance. Quand quelqu'un entre dans une pièce et que vous échangez... Lire la critique de L'Invention de la solitude

2
Avatar evilwa
8
evilwa ·
La mémoire et ses dédales

Difficile de parler de roman tant ce premier livre de Paul Auster est complexe. La première partie se lit de façon assez naturelle, c'est un beau portrait de son père avec ce qu'il faut d'autobiographie. Subtil et touchant. La seconde partie est plus ardue, peut-être plus intéressante aussi. Autobiographique mais écrite à la 3ème personne. Truffée de références littéraires qui lui... Lire l'avis à propos de L'Invention de la solitude

Avatar OhNoemie
8
OhNoemie ·
Attirés par le vide

Auster nous rappelle indirectement aux vers de Hermann HESSE qui, dans Im Nebel, contemple l'apparente solitude des corps qu'enveloppe un épais brouillard. C'est dans les limbes de la mort, ou plus exactement de la survie à la mort d'autrui, que Paul Auster se perd dans le brouillard des souvenirs qui refont surface après la mort de son père ; il n'y a aucune direction... Lire l'avis à propos de L'Invention de la solitude

Avatar promethee7
8
promethee7 ·
Toutes les critiques du livre L'Invention de la solitude (8)
Vous pourriez également aimer...