Couverture L'Ombilic des limbes

Critiques de L'Ombilic des limbes

Livre de (1925)

Poétique de la folie

A à peine 19 ans, j'effectuais mon premier stage en psychiatrie adulte ; l'entourage encourageant me disait que j'allais m'enfuir en courant face à la violence des fous. One flew over the cuckoo's clock était d'un âge passé, la bave médicamentée prévalait sur l'agressivité. J'avais déjà rencontré Antonin Artaud avant de venir en ce lieu, je ne sais plus trop où et comment. Je le redécouvrais... Lire l'avis à propos de L'Ombilic des limbes

70 7
Avatar slowpress
8
slowpress ·

L'oblique ubiquité de ses lubies alambiquées

Artaud, c'est comme du roquefort ou du maroilles. C'est fort, ça sent fort, et l'odeur reste sur les doigts même après plusieurs douches. "Là où ça sent l'être, ça sent la merde." Artaud pue. Il pue l'homme dans sa décrépitude du corps et de l'esprit. C'est en pestiféré qu'il se livre, chair, sang et âme dans l'art, au dessus de la fange de la vie. C'est un corps... Lire la critique de L'Ombilic des limbes

13 1
Avatar locsi
8
locsi ·

Une bonne lecture, mais pas pour tout le monde

Avant toute chose il faut nécessairement faire un point sur le personnage d'Antonin Artaud ; l'homme qui a écrit l'Ombilic des limbes était, d'après ses correspondances avec Jacques Rivière et la teneur de ses textes, un grand malade. Extrêmement angoissé, dévoré par ses peurs et mort en hôpital psychiatrique, il tentait plus de décrire ses souffrances que la beauté dans ses écrits.... Lire l'avis à propos de L'Ombilic des limbes

5 5
Avatar TheB0GH
7
TheB0GH ·

Critique de L'Ombilic des limbes par ehmilie

Je pense que la France a une dette envers les toxicomanes. Non c'est pas une blague. Qu'il s'agisse de Michaux, de Verlaine, de Baudelaire et j'en passe, on remarque qu'une bonne partie de nos ""grands"" classiques ont soit étés écrits sous substances, soit par une poignée de toxicos bien inspirés. C'est plutôt ironique de voir comment la société les traite aujourd'hui, non ? En ce... Lire l'avis à propos de L'Ombilic des limbes

2
Avatar ehmilie
9
ehmilie ·

Le papier et les organes

Au terme de cette lecture se dégage l’urgence de l’œuvre sous toutes ses formes ; elle est dans la correspondance, en premier lieu, avec Jacques Rivière, celui qui refuse de publier Artaud à la NRF mais a déjà senti l’énergie de l’artiste. Ces lettres, qui au premier abord semblent ne s’adresser qu’à Rivière, sont aussi brillantes – si le terme peut être utilisé pour pareil contenu – que les... Lire la critique de L'Ombilic des limbes

4 2
Avatar Golan Runciter
9
Golan Runciter ·

the limbo's earthworm

Je ne pourrais vraiment écrire de critique laudative ou péjorative. Pas une critique de goût, pas non plus évaluative ou explicative de ce texte. Il est si complexe et protéiforme qu'il n'est guère aisé de tout en saisir. Je voudrais cependant, sous le prisme de mon regard, tenter d'écrire quelques lignes sur Antonin Artaud et cette production. Parce qu'il vient remuer, racler les tréfonds où... Lire l'avis à propos de L'Ombilic des limbes

1
Avatar Indriya
8
Indriya ·

(Extrait - parce qu'il n'y a rien de tel qu'un auteur pour parler de sa propre oeuvre)

"Là où d'autres proposent des œuvres je ne prétends pas autre chose que de montrer mon esprit. La vie est de brûler des questions. Je ne conçois pas d'oeuvre comme détachée de la vie. Je n'aime pas non plus l'esprit comme détaché de lui-même. Chacune de mes œuvres, chacun des pan de moi-même, chacune des floraisons glacières de mon âme bave sur moi. [...] Toutes ces pages traînent comme des... Lire la critique de L'Ombilic des limbes

1
Avatar Neena
10
Neena ·

« Antonin Artaud n’a pas besoin de problème, … »

« … il est déjà assez emmerdé par sa propre pensée. » (p. 58) Lire Artaud implique d’en connaître un minimum sur sa vie : la folie, l’obsession de la mort, la profusion de textes, la diversité des supports, l’omniprésence de la douleur physique et mentale. Mais aussi de dissiper quelques malentendus : on ne le lit pas comme n’importe quel classique — et de ce point de... Lire la critique de L'Ombilic des limbes

1
Avatar Alcofribas
7
Alcofribas ·

Critique de L'Ombilic des limbes par Laktchad

Comment noter un livre que l'on a pas compris? A priori la poésie relève de l'impression et non du sens mais cette oeuvre m'est restée complètement opaque, inaccessible. Peut-être y avait-il un chemin initiatique à emprunter avant... Lire la critique de L'Ombilic des limbes

3 1
Avatar Laktchad
2
Laktchad ·