Plutôt pauvre

Avis sur L'Ombre du pouvoir

Avatar RhumRhum
Critique publiée par le

L'Ombre du pouvoir est un roman de fantasy historique qui se déroule au XIVe siècle, dans la ville de Troyes, durant un tournoi de chevalier qui promet puissance et faveurs au vainqueur.
Le héros du récit est un chevalier/mercenaire qui a bien l'intention de remporter ce tournoi à coups de manigances et de fourberies, dans cette entreprise il est épaulé par son équipe de spécialistes en filouteries: une change-forme, un espion, un expert en tricherie... Bref c'est l’histoire d'une grosse arnaque bien montée, un peu à la Ocean's eleven en fait.

Pour ma part, lire 500 pages sur la mise en application d'un coup monté fut une expérience inintéressante (donc ennuyante), surtout parce qu'en termes d'idées ça ne vole pas haut.
Un coup notre gros malin de héros remporte la victoire en aveuglant son adversaire avec un petit miroir, l'autre coup en enduisant sa jambière de poison pour endormir son adversaire à coups de pied... Voilà le niveau, c'est très facile et d'une simplicité cartoonesque. Ce manque d'inventivité se ressent dans tout le livre; le récit est farci de Deus-Ex-Machina balourds, l'imaginaire, l’univers et les personnages manquent de profondeur, même la plume n'a rien de spéciale.

Il est clair que ce roman a germé dans le sillage de Gagner la guerre de JP Jaworsky, c'est pourquoi je me permets la comparaison, car dans sa tentative de produire l'histoire d'un salopard magnifique, il manque à Fabien Cerutti la subtilité, la sensibilité et l'adresse.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 189 fois
1 apprécie

Autres actions de RhumRhum L'Ombre du pouvoir