👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

L'amour dure trois ans

1997

3.9K

595

157

6

Livre de Frédéric Beigbeder · avril 1997 (France)

Genre : Roman

Groupe :

Trilogie Marc Marronnier
Toutes les informations

Au début, tout est beau. Vous vous mariez, pourquoi réfléchir quand on est heureux ? La deuxième année, les choses commencent à changer.

MonsieurBain

MonsieurBain

Et 3 ans sur SC ! En somme : des découvertes et des bugs ;-)

il y a 4 ans

2 j'aime

4

Djokaire

Djokaire

Ce livre est rempli de tant de bonnes citations et de bonnes idées ! Un plaisir à chaque relecture.

il y a plus d’un an

Eve_Marie_Weiss

Le saut de l'ange qui rate son atterrissage.

il y a 6 ans

Gand-Alf
6
Gand-Alf

Critique positive la plus appréciée

Trois semaines, en ce qui me concerne.

J'ai beau être un éternel romantique, je ne suis jamais tombé amoureux en vingt-huit ans d'existence. Malgré toute l'affection que j'ai pu avoir envers les gentes demoiselles qui ont eu l'infime...

Lire la critique

il y a 9 ans

Nienawisc
3
Nienawisc

Critique négative la plus appréciée

Critique de par Nienawisc

Cher Frédéric, Je n'ai eu de cesse de te critiquer jusqu'ici. Parfois, j'avoue, sans avoir lu tes livres. Tes seules apparitions télévisées me donnaient la nausée. J'ai été particulièrement amusé...

Lire la critique

il y a 11 ans

Leonor
7
Leonor

Sensible

Je n'y peux rien, j'aime les livres de Beigbeder. C'est ma petite faiblesse, mon vice caché. Au-delà du couillon mondain cocaïné, je suis toujours touchée par le grand dadais peu sûr de lui et...

Lire la critique

il y a 12 ans

Anna
1
Anna

Critique de par Anna

Il y aura toujours 2 Paris : le vrai, celui où on bosse, on sort, on bouge, on revient, on dort, on boit, on sexe, on mange, on dépense, on taxi, on basket, on se marre, on fait les cons, on s'aime...

Lire la critique

il y a 11 ans

eukaryot
2
eukaryot

Critique de par eukaryot

Vous comprenez bien qu'à force de brasser et ressasser des évidences dans un langage pauvre, c'est la langue toute entière, et la pensée générale qui s'appauvrit. Beigbederche a bobo? ca c'est...

Lire la critique

il y a 9 ans

AnaisDeLugdunum
9

Critique de par first_name last_name

En voyant un titre si pessimiste les fans de Beigbeder reconnaîtront bien sa plume dans ce livre, et pourtant malgré ce titre la fin de ce roman est plutôt optimiste et inattendue ! Alors ne vous...

Lire la critique

il y a 9 ans