L'oubli que nous serons !

Avis sur L'oubli que nous serons

Avatar David Rumeaux
Critique publiée par le

Hector Abad est Colombien. Son pére était un médecin reconnu et il nous livre ici son histoire. Celle du pére et du fils, en même temps...

En fait, à travers ce livre, c'est aussi un état de la situation en Colombie qu'il donne. Et aussi une étude de situations politiques. Car Hector Abad Sr a été assassiné alors que son fils avait 28 ans. Et ce pére, il l'aimait profondément, autant que son pére l'aimait lui. Alors il nous dresse un portrait de sa vie, de ses combats, et son envie de faire évoluer le systéme colombien. L'écriture est simple, elle relate simplement des événements, avec une façon distanciée d'en parler. On sent qu'il a eu le temps de réfléchir sur le sujet, qu'il ne dresse juste un portrait flatteur de son pére, mais qu'il en souligne les bons côtés, évoquant rapidement les mauvais, rappelant qu'ils sont aussi une partie de lui. Sans faire dans le sentimentalisme exacerbé, il parvient à offrir une oeuvre trés touchante.

Et pour ce qui est du côté politique, c'est toute la peur qui l'accompagne dans ces états où les révolutions, où les combats, se terminent souvent en assassinat. Ce livre est un témoin de cette époque, et de ce monde. Et il fait bon le lire pour s'en faire aussi une idée !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 28 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de David Rumeaux L'oubli que nous serons