Un train peut en cacher un autre

Avis sur La Bête humaine

Avatar Beatrixki2do
Critique publiée par le

Jacques Lantier est le mécanicien d'une locomotive qu'il nomme affectueusement la Lison. Depuis son adolescence, ses rapports avec les femmes sont complexes. Il les fuit comme la peste de peur que, emporté par ses passions, il ne les tue. Mais un jour il fait la connaissance de Séverine, la femme du sous-chef de la gare du Havre et son coeur s'enflamme. Comment résister à la vue de cette dernière avec sa chevelure noire et ses yeux bleus? Cette rencontre s'effectue néanmoins dans un cadre très particulier : Séverine et son mari sont accusés de meurtre et Jacques est le seul témoin de la scène ...

Lire Zola est véritablement un plaisir et je recommande sa lecture à tous. A l'image de la Lison lancée furieusement sur les rails, les pages défilent à une vitesse déconcertante. On est déçu d'avoir déjà fini...

Le mot de la fin serait peut-être : un train peut en cacher un autre...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 24 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Beatrixki2do La Bête humaine