LE PETIT GUIDE DE L'EMMERDEUR.

Avis sur La Conjugaison pour tous

Avatar Aldorus
Critique publiée par le

L’avis de Jean-Kevin, 17 ans, lycéen oisif malgré ses 2/20 de moyenne générale : « ouéééé c de la merd ce bouk1 lé gens arrète pas de nous emmerdé avc koi, jsais meme pa cke c se truc mai chaque foi que jsuis sur fb les connar arrête pas de nous le cité, sa ma soulé ptdr niker vous » (-10/10, parce que ça l'a saoulé)
L’avis de Louis-Patrick, 56 ans, professeur de français à Paumé-sur-Bled dans la Creuse : « Je ne saurais que vous recommander l’usage de cette référence scolaire afin de corriger les fautes que vos enseignants prennent soin de vous signaler dans vos copies, lorsque vous les constatez à plusieurs reprises. On n’est jamais mieux servi que par soi-même, alors un peu d’autodidactisme, que diable ! Procurez-vous dans les plus brefs délais cet ouvrage qui ne vous sera pas utile qu’au collège, mais encore si vous décidez de pousser jusqu’aux études littéraires ! » (10/10, pour la référence)
L’avis de Marie-Pamela, 18 ans, duckfaceuse professionnelle, octuple médaillée d’or mondiale au championnat du monde de selfies : « C quoi sa ? mdr [flash] » (1/10, parce que le selfie était beau)

Vous en avez marre de regarder des films d’auteur tous les soirs afin de forger votre esprit critique ? De lire minimum 200 pages par jour de romans métaphysiques bourrés de références métatextuelles dans le traitement supra-narratif ou de traités d’économie nobélisés ? De sortir avec vos potes pour refaire le monde autour d’une bière en discutant de passionnants sujets comme les récents débats politiques ou la croissance de la coupe de cheveux de Donald Trump ?
Armez-vous d’un clavier, d’une brique de jus d’orange, d’une généreuse dose de mauvaise foi françoisfillonnesque et on est parti dans les tréfonds les plus sordides de Facebook, Twitter et Tumblr…
Vos cibles : les babtous fragiles, les petits trolls nombrilistes, les kevins et les putes à likes bien généreux en fautes d’orthographe. Votre arme : le Bescherelle.
Guettez la moindre faute d’accord, de conjugaison, la moindre petite faute d’accent et réagissez au quart de poil avec des photos comme celle-ci ou celle-là. EFFET GARANTI !
Rassurez-vous, vous n’avez même pas besoin de le lire pour vous en servir ; soyez comme un djihadiste avec le Coran, qui sait ce que c’est sans l’avoir jamais lu ; avec un peu de chance vos victimes comme vos providentiels autant qu’éphémères compagnons d’arme ne sauront même pas non plus que votre outil de torture ne sert qu’à la conjugaison (dans forme primitive), non pas à la grammaire ni même à l’orthographe plus générale !

L’avis de Hugues-Hubert-Stanislas, 21 ans, étudiant en droit et jurisprudence mexico-congolais et petit ami de Marie-Pamela : « Permettivez-moi d’exprimationner mon humble opinion sur la qualité absolutoirement remarquable de cet ouvrage qui m’a permis de surmontationner absolument toutes mes difficultés conjugativitationnelles les plus scandaliquement inadmettables. Je me sens dorénativement chargeationné de la mission de transmissionner ce savoir duratoirement acquis à ma chère moitié, propitatoirement incorrectible sur la question de la belle langue. » (1063/10 pour la valeur affective, et parce qu'étant étranger ça l'a bien aidé)

Si vos injonctions et vos petites interventions auprès des facebookeurs et autres fréquentations des réseaux sociaux ne produisent aucun effet que haine, mépris et incompréhension, c’est gagné ! N’ayez aucune crainte quant aux retombées de vos petites interventions ; se croyant chaud comme la braise et malin comme un parpaing, votre dorénavant adversaire ne vous signalera pas, puisque vous êtes maintenant la cible des plus copieuses insultes de sa part, pensant que cela vous rabattra le caquet. Relancez-le, relancez toujours votre petit babtou fragile dans ses retranchements orthographiques toujours et toujours dépassés en termes de dégueulasserie langagière et d’illisibilité.
Au risque de scandaliser les plus bien-pensants des internautes ? Mais c’est justement là un des intérêts de la chose !
Ici certes, votre Bescherelle ne vous servira plus à rien, mais vous pourrez toujours invoquer la durée de vos études aussi longues que votre pén###BLAGUE NULLE ÉVITÉE###. Rajoutez-en toujours une couche et votre vis-à-vis abandonnera en vous suggérant fort civilement d’aller vous faire fourrer par là où ça fait mal tout en continuant à patauger dans l’épaisse gadoue de l’immondice de votre horrible personne.
Et si vous avez malheureusement le malheureux malheur de tomber sur une simple faute de frappe, pas de panique ! Votre nouveau statut de grand sachem gourou suprême de la sainte et noble orthographe vous donnera raison en toutes circonstances ; observez ainsi tel Panurge la troupe de kévins n'ayant guetté que la première occasion de faire fermer la gueule à l'intello donneur de leçon qui la ramène à chacun de leurs petits commentaires sous le statut de leurs idoles des réseaux sociaux vous emboîter le pas, avec leurs petites fautes à eux histoire d'en rajouter une couche, c'est cathartique !

L’avis de Paul-Émile-Édouard-Enguerrand-Jiscadestin-Raymond-Charlie, 31 ans, facteur à Montcuq : « Eh bien franchement, c’est quand même vachement prati- » (8/10, parce que-)

Si en plus vous le lisez alors là ça sera le pompon ; non seulement votre combat profitera d’une légitimité imparable, mais en plus vous pourrez vous-même à votre tour user de verbes aussi rares et obscurs que le respect témoigné envers un hipster. Et alors, en plus de mettre sa misère au pauvre Kevin qui essayera de vous ridiculiser à chaque nouveau commentaire sur Facebook, vous vous trouverez à redoubler de cuistrerie envers vos amis qui ploieront sous le poids de votre maîtrise de la langue française et qui, jaloux de votre savoir linguistique incontestable, débarrasseront le plancher après vous avoir remisé votre Bescherelle dans quelque cavité profonde et inesthétique de votre être, là où vous ne pourrez jamais le retrouver.

C’est l’histoire de moi, de lui, de toi, quand nous devînmes plus babtou que le babtou que nous attaquâmes.

L’avis de Marie-Pamela, 18 ans, duckfaceuse professionnelle, octuple médaillée d’or mondiale au championnat du monde de selfies : « hahaha ok G compris loooooooll [flash] » (2/10, parce que ce deuxième selfie était quand même vachement beau aussi)
L’avis de Sylvie, 42 ans, cousine et épouse de Louis-Patrick : « Bande de cons. » (donnée manquante)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 223 fois
9 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de Aldorus La Conjugaison pour tous