Avis sur

La Disparition de Stephanie Mailer par Katia Dyrsen

Avatar Katia Dyrsen
Critique publiée par le

Bonjour à tous, ...alors je dois laisser mon avis sur ce roman .. d'abord je dois vous raconter le contexte de la lecture de ce livre je me trouve en Espagne envie de lire en français et ce livre tel un monolithe est dressé sur une étagère de l'institut français où je me trouve il me dit prends moi prends moi ... tu as bien vu que Dicker était l'invité de la Grande Librairie ... je n'ai pas vu l'émission mais je me suis dis si Francois Busnel l invite c'est que cela doit être un bon livre ... Après comme à mon habitude j'explore ce qui se dit sur ce site ... bon il est déjà chez moi sur ma table du salon et quand je lis toutes les critiques et que je vois le nombre de pages : 600.. je me dis je n'y arriverai jamais ... je commence et je me suis dis oh la la la je vais me perdre comme tout le monde le souligne parmi tous les personnages et bah non figurez vous c'est pas possible car comme l'a dit un juste critique entre le présent et le passé et les répétitions de chaque trait caractéristique de chaque personnage impossible de les mélanger surtout qu'effectivement ce sont des portraits stéréotypes : le maire corrompu, la femme trompée, la maitresse jeune et sexy, le flic qui aurait voulu être un artiste, le proxénète recelleur d'armes, des grands parents déjantés ( c'est vrai que ce passage c'est drôle mais flippant aussi d'avoir des grands parents total foutraques (sur le moment je me suis dis j'ai pensé dans la vraie vie aux parents de Julie Delpy ils sont tout à fait étranges eux dans le bon sens du terme drôles, vivants, originaux alors que ceux là bien sûr c'est de la fiction mais dans un pays comme les US on pense qu'il doit il y en avoir un paquet de ce genre de personnes un peu folles et disons le cela m'a fait flippée ) donc easy de mémoriser chaque protagoniste .. je vous dirais même take it easy çà se lit comme on boit du petit lait .. Sans déconner j'ai eu l'impression de retomber en enfance dans une partie de Cluédo et çà m'a plu ce livre m'a mordue... Après on a tellement attendu de savoir qui est le coupable qu'il y a un effet soufflé au fromage qui retombe et c'est vrai que savoir que c'était x ou y le coupable cela n'a pas d'importance du coup ... Qu'est ce qu'il me fait dire que j' ai aimé ce livre ... ? dont l'écriture est pour tous trop simple ... Je dirai heureusement imaginez si en plus de tous ces personnages il y avait eu encore en plus des caractéristiques plus profondes j'aurais lâché le truc ... là c'est clair comme de l'eau de roche et c'est pour çà que j' y étais moi à Orphéa dans chaque pièce, chaque situation...Je voyais tout j'étais au restaurant de la petite Russie, au restau huppé de NYC, au lac pendant la nuit noire, au sous sol ou travaillait les flics j'étais partout à la fenêtre j'ai vu le petit garçon du maire ...et je pense ce qui m'a plus c'est de voir ces différentes destinées elles sont diverses la vie est pas toujours blanche ou noire il y a des couches dans chaque être humain et parfois on se retrouve dans des situations qui vous rendent autre qui vous mette hors de vous et c'est aspect là est plutôt sympa comment Dakota Eden, le personnage ado/jeune adulte j'allais écrire du film je voulais dire du livre change radicalement le bien et le mal se mélangent comment on passe d'un côté ou de l'autre de la barrière...bref vous voyez c'est plutôt sympa j'en es jamais lu avant du Dicker ...je le recommande j'ai passé un bon moment .. j'aime bien aussi comment dire l'environnement, un journal, la bibliothèque, le théatre, le café, les pavillons... ce sont pour moi en effet des lieux très intriguants ou ils se passent beaucoup de choses j'aime la ville qu'elle soit urbaine ou rurale ou autre...
Enfin il y a un truc qui m'a pas plu ou j'avais presque envie de dire au major de la police réveilles toi bonhomme çà fait 500 pages que tes enquêteurs travaillent sur l'enquête donc bien sûr que oui c'était courru d'avance que l'arme du crime en 2014 serait une Baretta tout comme en 1994 mais la façon dont l'auteur lui donne la parole du genre stupeur "vous vous rendez compte les gars c'est la même arme là j'ai trouvé " çà c'est vraiment niais et ridicule c'est la seule chose qui m'a vraiment gênée.

Bonne lecture, et je confirme ce n'est pas un roman policier, c'est un roman tout court, qui parle de comment on passe de l'amitié, l'amour à la haine comment on se réconcilie avec les difficultés de sa vie ... toutes ces émotions, ces mensonges qu'on dissimule.. etc sincèrement ce n'est pas perdre son temps que de lire ce roman...

Bonne lecture tout le monde !

PS J'ai oublié de vous parler d'un truc ... la synchronistation ... un truc qui se passe dans l'espace temps sans trop d'intervalle et qui se rapproche ... c'est le cas avec ce bouquin il y a pas si longtemps j'ai vu un film de Tome Cruise qui s'appelle Jack reacher c'est la première fois que je voyais une intrigue trop trop bien foutue avec comme teaser l'idee de meutre collatéral .. et bien figurez vous que dans le livre de Dicker c'est un peu aussi le sujet il y a des meutres tous azimuths mais qui voulait on vraiment tuer et pourquoi vous le saurez si vous vous en donnez la peine !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 462 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Katia Dyrsen La Disparition de Stephanie Mailer