👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

un petit livre plaisant, surfant sur des thèmes d'actualité, avec un - comment dites vous ? - twist de fin, bon moi j'appelle ça une pirouette, qui donne un peu de corps à l'histoire.
Je me suis laissée séduire. Est-ce parce que Florian Zeller est brillant, parce qu'il est beau gosse, parce qu'il est jeune qu'on le dégomme ainsi ?
domguyane
5
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste 2011 : lectures

il y a 11 ans

La Fascination du pire
ALIQUIS
6

Critique de La Fascination du pire par ALIQUIS

Avant tout, je souhaite relater la première fois où j'ai connu ce livre. Sur les rayonnages, je vois l'ouvrage et je lis "La nazification du rire", je me fais donc une réflexion sur la puissance...

Lire la critique

il y a 11 ans

1 j'aime

2

La Fascination du pire
Cargo
6

Critique de La Fascination du pire par Margaux Auria

Je ne comprends pas toutes ces critiques acerbes. J'ai trouvé ce livre plutôt intelligent, bien écrit, bien mené. On ne s'ennuie pas (ou du moins, pas sans que l'auteur l'ait décidé) et cela malgré...

Lire la critique

il y a 10 ans

1 j'aime

La Fascination du pire
Rukawa
2

Critique de La Fascination du pire par Rukawa

Première sensation, ce livre m'a quelque peu rappelé Extension du domaine de la lutte de Houellbecq. Pas que cela soit le style lourd de ce dernier mais tout simplement le sujet : une critique de la...

Lire la critique

il y a 11 ans

1 j'aime

37°2 le matin
domguyane
7

une film lumineux

je ne me souvenais plus que des scènes sur la plage, j'avais oublié combien la lumière est belle dans ce film, combien Dalle, même si le ton est parfois un peu faux, est belle en ingénue qui se...

Lire la critique

il y a 11 ans

13 j'aime

Bagdad Café
domguyane
8
Bagdad Café

Out of Rosenheim

Qui ne s'appelle Bagdad Café qu'en français. L'histoire d'une allemande larguée par son mec au milieu de nulle part, quelque part dans un motel entre LA et LV. Et la preuve qu'on peut vivre au...

Lire la critique

il y a 11 ans

11 j'aime

Babe, le cochon devenu berger
domguyane
8

Critique de Babe, le cochon devenu berger par domguyane

D'abord c'est un film australien, et même qu'il a un petit air néo-zélandais, donc il ne peut pas être mauvais. Ensuite il était une fois un petit cochon nommé Babe. Un fermier, nommé lui-même...

Lire la critique

il y a 11 ans

11 j'aime

3