Apparences... Ne pas s'y fier, et pourtant !

Avis sur La Fille du train

Avatar Eric ROBINNE
Critique publiée par le

Comment dire... ? Ce livre est assez particulier, et me laisse un goût assez bizarre dans la bouche, pour au moins sept bonnes raisons :
- c'est un livre de "filles". Dans ce post, ce n'est pas péjoratif mais cela veut bien dire ce que cela veut dire. La narration est développée par trois femmes, toujours à la première personne. Ce sont donc, des analyses, des postures, des réactions, des avis très féminins que je lisais, ce qui avait pour effet de me situer en porte-à-faux par rapport à mes réactions personnelles ;
- que de répétitions... par moment, cela en devenait lassant, mais je veux bien croire que l'alcoolisme provoque ce genre d'amnésie qui nécessite un travail sur soi pour recouvrer la mémoire. Je dirai : pourquoi pas ? ;
- Où est la notion de thriller, présentée dans les critiques dithyrambiques que j'ai lues ? C'est un exercice de style amoureux entre quatre personnages, qui pourrait fort bien être adapté au théâtre. Tous les ressorts du drame amoureux sont bien présents, quant à en faire un "thriller magistral"... ;
- le seul "vrai" personnage principal masculin est le mari, l'amant, le tombeur. Ayant un lien avec chacune des femmes narratrices. De ce fait, il était assez facile d'imaginer la fin, qu'elle qu'en soit sa forme. Et relire l'alinéa précédent... ;
- le rythme, l'action, les rebondissements, sont plutôt réduits à leur simple expression, le tout bercé par les répétitions, m'induisant naturellement à lire en diagonale certaines pages. Dommage ! ;
- je ne sais pas comment fonctionne la police en Grande-Bretagne mais j'ai trouvé ses réactions plutôt naïves, désuètes. C'est peut-être voulu par l'auteure ou normal dans ce pays.
- quant aux personnages secondaires, à part Scott, Cathy et Kamal m'ont paru trop gentils et parfois en situation anachronique pour me convaincre d'une véritable crédibilité.
Ne soyons pas mesquins. Je comprends très bien que ce livre fasse un carton... Aucun doute. Sa construction originale, son prétexte improbable (la fille du train...) et le contexte qui enveloppe les personnages sont bien assemblés pour en faire un best-seller. L'écriture étant fluide, facile d'accès, il n'en faut pas plus pour s'immerger dans le récit pour ne plus en sortir.
Mais ce n'est pas mon style de lecture. Bravo à Paula Hawkins. Elle mérite certainement son succès.

Janvier 2019, soit un peu plus de 3 ans après avoir écrit cette chronique, et après avoir croisé de nombreuses personnes qui ont acheté ou lu ce livre, quelques-unes m'ont dit qu'il était toujours dans leur PAL et qu'il y resterait, d'autres, essentiellement des hommes, m'ont dit que j'avais été trop gentil, et à l'inverse de nombreuses femmes se sentent totalement en symbiose avec le texte du livre.
Je n'ai pas vu le film et je ne pense pas que je le verrai.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 7497 fois
18 apprécient · 4 n'apprécient pas

Eric ROBINNE a ajouté ce livre à 1 liste La Fille du train

Autres actions de Eric ROBINNE La Fille du train