Couverture La Fortune des Rougon

Critiques de La Fortune des Rougon

Livre de (1871)

La soif de pouvoir des Rougon

Je voulais depuis un moment revenir vers Zola, après une ou deux expériences datant du collège, qui m'avaient laissé indifférent, sans toutefois me rebuter. Je craignais d'être déçu, de trouver son propos utile mais ennuyeux ; et pourtant, quel enchantement ! Je suis littéralement bluffé, scotché par la beauté de sa plume, par la mélodie de ses phrases. Son texte est long et... Lire l'avis à propos de La Fortune des Rougon

11 8
Avatar nm-reader
9
nm-reader ·

L'art des fouines

La grande famille des Rougon-Macquart, arbre gargantuesque aux ramifications innombrables et entremêlées, commence avec une seule femme. Adélaïde Fouque n’a aimé que deux hommes au cours de sa très longue vie, mais chacun d’une passion dévorante – presque plus dévorante que ses crises de folie catatonique. Le premier était un paysan à peine dégrossi, Rougon, qui l’a épousée par amour mais est... Lire la critique de La Fortune des Rougon

22 11
Avatar Kogepan
7
Kogepan ·

"Ça a débuté comme ça" !

Il est un peu stupide de citer la première phrase de Voyage au bout de la nuit de Céline comme titre d'une critique sur le premier volet de la série des Rougon-Macquart d'Emile Zola, mais c'est ce qu'il m'est venu tout de suite en tête. Ça a débuté comme ça, et ce "ça" n'est guère reluisant... Le fait que la première scène se déroule... Lire la critique de La Fortune des Rougon

21 4
Avatar Plume231
8
Plume231 ·

Critique de La Fortune des Rougon par BibliOrnitho

Plassans, dans le Sud de la France. Petite ville de province de dix milles âmes, berceau des Rougon-Macquart, dont Aix-en-Provence servi de modèle. Zola débute par l’histoire des fondateurs dynastiques de la saga, revient loin en arrière jusqu’au soir du XVIIIe siècle. L’auteur évoque le mariage d’Adélaïde Fouque avec Rougon (dont Pierre naquit), puis une fois veuve sa liaison avec le braconnier... Lire l'avis à propos de La Fortune des Rougon

17
Avatar BibliOrnitho
10
BibliOrnitho ·

Le mal héréditaire

Déjà, je me dois de remercier SensCritique, et plus particulièrement certains de mes éclaireurs, de m'avoir peu à peu redonné une vraie envie le lire, enchainant maintenant depuis début 2015 un nouveau roman à chaque fini, ce qui n'avait jamais été le cas jusque-là. Certains livres m'ont vraiment marqué dans ma jeunesse et ça a été le cas de Germinal, découvert au collège et que je... Lire l'avis à propos de La Fortune des Rougon

31 10
Avatar Docteur_Jivago
9
Docteur_Jivago ·

Silvère, ado

Zola commence sa grande série par le début ce qui de nos jours fait du bien. En partant d'Adelaïde Fouque et en s'intéressant à toute sa descendance de dégénérés sur plusieurs générations, il pose le contexte, les lieux, les personnages et le principe de sa grande aventure naturaliste. Ca peut paraitre fastidieux et ça l'est. De nombreux personnages étant introduits à la va-vite en préparation... Lire la critique de La Fortune des Rougon

10 2
Avatar MrShuffle
7
MrShuffle ·

Le roman des origines

Premier roman des Rougon-Macquart, saga familiale en vingt volumes qui couvre le Second Empire, « La Fortune des Rougon » jette les bases de ce vaste projet littéraire tout autant critique sociale et politique qu’étude naturaliste. Véritable prologue, ce roman des origines nous présente différentes générations : l’aïeule Adélaïde Fouque avec son mari le paysan Rougon et son amant le braconnier... Lire l'avis à propos de La Fortune des Rougon

8 1
Avatar Al_
7
Al_ ·

Sur la pierre tombale, une mare de sang se caillait

Comme de nombreux autres lecteurs, j'ai commencé le cycle des Rougon-Macquart en dépit du bon sens. Il faut dire que l’Éducation nationale s'est fait une spécialité d'étudier Zola en omettant en grande partie, et l'importance de la généalogie des Rougon-Macquart (ce qui est un comble), et la portée historique de l’œuvre (autre bizarrerie) à des élèves trop jeunes qui, par ailleurs,... Lire l'avis à propos de La Fortune des Rougon

5
Avatar Cthulie-la-Mignonne
9
Cthulie-la-Mignonne ·

Ce Zola, quel conteur !

Quand j'étais au collège, j'avais lu Germinal de Zola comme bon nombre d'entre vous et à l'époque, j'avais détesté. Pour être honnête, je crois que ça m'avait juste paru très long et que je n'avais pas tout à fait compris l'histoire. Cependant, ne pas avoir lu Zola quand on est une prof de français "ça craint grave", surtout quand on est amené à le faire étudier. De plus, une fois j'avais lu... Lire la critique de La Fortune des Rougon

5 6
Avatar Sophie Chol
9
Sophie Chol ·

Critique de La Fortune des Rougon par Gwen21

Zola, on n’aime ou on n’aime pas ; le mieux restant encore de se forger sa propre opinion. En effet, soit Zola vous séduira et vous deviendrez vite addicted, soit Zola échouera et sa lecture vous paraîtra toujours contrainte. Ce positionnement dans les extrêmes caractérise bien toute l’œuvre de l’écrivain dont le style se caractérise par sa flamboyance voire sa violence, physique ou... Lire l'avis à propos de La Fortune des Rougon

5
Avatar Gwen21
8
Gwen21 ·