Une curiosité iconoclaste

Avis sur La Grande Supercherie

Avatar Bonnot_de_Molenbeek
Critique publiée par le

Dans son nouvel essai intitulé La grande supercherie chrétienne, Théophile de Giraud tord le cou à quelques idées reçues sur le christianisme définit comme une religion nataliste. Sous-titré De l’oubli que le christianisme des origines était un antinatalisme et publié chez Cactus Inébranlable Éditions, l’ouvrage propose une lecture atypique de la pensée chrétienne originelle qui sera dévoyée au cours des siècles.

S’inspirant notamment du Journal de Søren Kiergegaard, philosophe et théologien révolté contre cette trahison, Théophile de Giraud décrit non sans humour comment une partie des premiers chrétiens méprisait la procréation et la famille, haïssait la naissance et couvrait d’éloges la stérilité ; comment Jésus condamnait la maternité et respectait infiniment les enfants, « ce qui est rigoureusement incompatible avec le fait de les mettre au monde » nous confie-t-il. En somme, Théophile de Giraud brosse succinctement le portrait de tendances allant à contre-courant des dogmes procréationnistes de l’Eglise et de ses thuriféraires contemporains.

Le texte est complété par une annexe foisonnante de citations bibliques qui confirment les propos avancés par l’auteur, également connu pour être un pape de l’antinatalisme hédoniste et libertaire, possédé par l’humour noir et déjanté comme en témoigne ses publications antérieures telles que L’Art de guillotiner les procréateurs et Cold love, Satanic Sex and Funny Suicide ou encore Aphorismaire à l’usage des futurs familicides.

Soyez-en sûrs : La grande supercherie chrétienne est une curiosité iconoclaste qui hérissera les poils des calotins pro-vie et anti-IVG. C’est le minimum qu’on peut leur souhaiter !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 210 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Bonnot_de_Molenbeek La Grande Supercherie