Contre épik(épolitik)

Avis sur La Horde du contrevent

Avatar J'ose Axe
Critique publiée par le

Préambule qui va peut-être en étonner/agacer quelques-uns, mais en refermant le livre, j'ai eu envie de voir les références de l'auteur. Et quelle ne fut pas ma surprise de voir que ce monsieur est très engagé à l'extrême-gauche et adopte des positions assez radicales, qui diffèrent étrangement de sa plus-que-subtile écriture, qui nous donne le sentiment d'avoir affaire à quelqu'un dont la modération serait le credo. Car même si le style bouillonne constamment (quitte à la rendre régulièrement difficile à appréhender_ certains décrocheront), on sent qu'il y a une maîtrise, une subtilité dans les descriptions... bien loin de slogans creux comme "tout le monde déteste le travail", dont l'auteur semble être une figure de proue.

Bref, passons ces considérations purement politiques (qui me laissent un goût un peu amer mais dont je vais faire abstraction) et revenons sur le bouquin pour éviter un petit HS.

Superbement écrit, la Horde du Contrevent propose de suivre l'épopée d'une vingtaine d'aventuriers, en prenant alternativement le point de vue narratif de chacun. Ce choix est heureux car il rend tout de suite le bouquin unique et marquant. Par ailleurs et surtout, la thématique du livre est assez incroyable car elle tourne autour du vent, qui est vu comme la matière première, agréable mais surtout agressive, de ce monde imaginaire. Le but des "Hordiers" étant, pour information, d'en rechercher l'origine (du vent), et donc de le "contrer".

On a donc droit à une quête mystique qui sent le soufre et les larmes, teintée de rage et de poésie. Certains Hordiers sont mis en avant, et l'on éprouvera pour eux un véritable attachement, leur personnalité étant très marquée (je n'en dis pas plus pour ne pas dévoiler l'intrigue).

J'ai par ailleurs particulièrement apprécié la description des différentes formes du vent. Il y a une vraie réflexion là-dessus : une sorte d'encyclopédie allégée (on va dire aérée du coup ^^) d'un élément connu mais réinventé. On sent tout de même parfois que l'auteur privilégie le style au sens, ce qui est appréciable, mais peut être vu comme une liberté vis-à-vis de la cohérence d'ensemble. Et du coup je me dis rétrospectivement que son côté anar politique un peu flou (et à mon sens pas très sérieux, en tout cas discutable) se retrouve dans cet écueil.

Mais bon, il s'agit d'un détail, et ce livre reste à lire absolument pour tout amateur de science-fiction qui cherche quelque chose sortant presque complètement de l'ordinaire. Je suis obligé de reconnaître qu'il s'agit d'un chef d'oeuvre dans son genre, en dépit des quelques petits éléments qui m'ont gêné, et en dépit de mon désaccord cordial (je sais que c'est HS mais ça me gêne un peu, j'ai le droit de le dire mince :p) avec une partie des propos politiques de son auteur, par ailleurs brillant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 420 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de J'ose Axe La Horde du contrevent