J'tourne en rond j'ai mal à la tête

Avis sur La Horde du contrevent

Avatar Raspaillac
Critique publiée par le

C'est bien mais ça aurait pu être parfait.

La plume de Damasio est objectivement virtuose et il ne se prive pas pour nous montrer toute sa panoplie en choisissant cette narration éclatée avec des POV et des façons de s'exprimer différentes pour chaque personnage. Il y a quelques passages absolument incroyables et ça fait vraiment plaisir de voir ça dans un bouquin de SF, aka le genre où les auteurs ont une grosse tendance à sacrifier le style sur l'autel du scénario et/ou des questions métaphysiques (pas de bol, c'est pourtant le style qui fait l'essentiel dans l'immersion dans un monde imaginaire, ça c'est pour les Asimov et consors qui croient qu'on peut écrire un chef-d'oeuvre en écrivant un bouquin constitué à 90% de dialogues entre des personnages sans consistance qui ne servent qu'à montrer comme il est intelligent l'auteur). Même 1984 auquel je suis prêt à passer tous les défauts vu comme le truc est visionnaire est pas exceptionnel dans ce registre-là.

Après Damasio en fait trop. Je pense notamment à la scène de duel en mode terminale L entre Caracole et le vieux à Alticcio, là on est vraiment sur de la pure branlette "regardez comme je manie bien la langue", et que je t'étale des palindromes sur 4 pages, et il fait durer en plus. Mais sur 700 pages c'est largement compensé par quelques descriptions hors-normes qui intègrent parfaitement ce vocabulaire du vent inventé par l'auteur - même si quelques jeux de mots sont assez cheap ça passe très bien.

Cette quête en mode mythe de Sisyphe est bien rythmée et bien intense, même si quelques pages d'explications assez inutiles sur les chrones et les différentes formes du vent traînent un peu en longueur (notamment l'avant-dernier chapitre, alors qu'on est au climax du bouquin on se farcit 40 pages d'Oroshi explicant le vif à Sov... non merci).

Très ambitieux à la limite du prétentieux sur la forme, un peu plus classique mais captivant sur le fond, ça mérite d'être lu.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 20 fois
3 apprécient

Autres actions de Raspaillac La Horde du contrevent