(Critique en cours)

Avis sur La Montagne magique

Avatar zardoz6704
Critique publiée par le

Hans Castorp rejoint son cousin à Davos, dans une maison de repos pour tuberculeux à 2000 m d'altitude. Il ne doit rester que 3 semaines, le temps de regagner des forces avant de devenir ingénieur chargé du creusement d'un canal dans la région de Hambourg. Il tombe amoureux d'une khirghize aux yeux félins, Claudia Chauwchat. Ce jeune homme velléitaire, qui subit à tout hasard un examen du docteur Behrens, un grand mélancolique qui parle à ses malades comme à des soldats et a des sautes d'humeur, se laisse convaincre de rester pour 3 mois. Et dans ce lieu coupé du monde, où la seule chose à faire, à part prendre ses repas, est de faire prendre l'air allongé sur une chaise pliante, de noter sa température et de faire quelques pas de promenade, au sein de cette montagne magique, le temps semble s'être arrêté...

  • On retrouve la fascination pour la généalogie présente dans les Buddenbrook (l'aiguière portant les noms de la famille, le portraît du grand-père).

Ironie du titre du chapitre "Assaut repoussé", dans lequel l'oncle James vient persuader Hans de revenir dans "la plaine", et qu'il s'enfuit précipitamment, comme apeuré de succomber lui aussi aux charmes d'une totale apathie.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 340 fois
2 apprécient

zardoz6704 a ajouté ce livre à 1 liste La Montagne magique

Autres actions de zardoz6704 La Montagne magique