Avis sur

La Mort d'Ivan Ilitch

Avatar KSP-Sk
Critique publiée par le

Ivan Illitch est un homme aisé, marié, heureux et complètement inintéressant. Le dernier homme par excellence selon le concept de Nietzsche. Depuis qu'il était tout jeune, il a voulu et a mené une vie de plaisirs et d'insouciance parfaitement superficielle. Pour montrer ce fait dès le début, le premier chapitre s'ouvre avec des collègues d'Ivan Illitch (qui vient tout juste de mourir) qui discutent des changements que cette disparition va voir sur leur travail, qui prendra son poste, à qui ça profitera etc. Il y a ensuite un flashback, les 90% du livre en fait, sur la vie de Illitch qu'un accident à première vue anodine va changer à jamais.
Il tombe malade, ce qui a des conséquences sur son caractère et devient de plus en plus irritable. Sa femme qui est encore plus superficielle que son mari, lui demande alors d'aller voir un médecin. Malgré l'incompétence de celui-ci, Illitch se rend bientôt compte qu'il est gravement malade et il commence de plus en plus à tomber dans la dépression, surtout à cause de la réaction, ou plutôt de l'absence de réaction de sa famille et de ses proches qui font comme si de rien n'était, pensant surement que cela l'aidera à partir en paix. Au contraire, cela ne fait qu'ouvrir les yeux au malade qui réalise soudain que sa vie n'a été qu'une mascarade et se rend comte à quel point son existence a été vide malgré les apparences. Il tente alors de combattre la mort, s'accrochant à sa vie qu'il voudrait à présent changer.
Récit très sombre et cynique sur l'existence de l'homme, la longue agonie est incroyablement décrit par Tolstoï et on ne peut s'empêcher de plaindre le personnage, non pas parce qu'il meurt, mais à cause de l'effondrement de toute ses convictions et sa solitude absolue face à la mort.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 939 fois
20 apprécient

KSP-Sk a ajouté ce livre à 1 liste La Mort d'Ivan Ilitch

Autres actions de KSP-Sk La Mort d'Ivan Ilitch