Couverture La Plaisanterie

La Plaisanterie

(1967)

Žert

12345678910
Quand ?
7.8
  1. 1
  2. 1
  3. 3
  4. 8
  5. 22
  6. 79
  7. 246
  8. 398
  9. 210
  10. 86
  • 1.1K
  • 77
  • 606
  • 24

Quatre destins se croisent, celui de Ludvik, Jaroslav, Helena que Ludvik séduit pour se venger de son ami Pavel, et enfin Kostka.

Critiques : avis d'internautes (8)
La Plaisanterie
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
"Plaider la compassion pour un monde dévasté ?"

Milan Kundera a éclairé mes années d'étudiants de lettres. Encouragé par mes profs, j'ai éclusé ses romans et essais avec un grand plaisir. On en parlait en cours, on en parlait entre étudiants, et c'était un régal. Et puis, depuis une bonne douzaine d'années maintenant, j'ai abandonné l'écrivain. Et me revoilà devant ma bibliothèque, me disant que je ne garde strictement aucun souvenir de La...

39 3
Avatar SanFelice
9
·
Une histoire.

La force de ce livre se situe dans ses narrations multiples qui s'entrecroisent, ses personnages qui se dévoilent peu à peu par le biais d'autres personnages, de souvenirs, de retours en arrière, de visions et réflexions toutes subjectives. Bref, la force de ce livre est sa lente progression dans l'intimité et dans la vie des protagonistes. Une complexité qui ne se discerne pas au premier abord... Lire l'avis à propos de La Plaisanterie

7
Avatar Eggdoll
8
Eggdoll ·
Critique de La Plaisanterie par Venantius

La Plaisanterie est le premier roman de Kundera. Ce n'est pas, de ma petite expérience en la matière, le meilleur. On y retrouve certains des grands traits qui caractérisent son oeuvre : une certaine audace narrative (le point de vue est éclaté entre plusieurs personnages, et l'histoire nous est racontée de manière non-chronologique), des grands thèmes, des éléments de décor, etc.... Lire la critique de La Plaisanterie

2 3
Avatar Venantius
7
Venantius ·
Découverte
Poésie pour rire

LE CERVEAU D'UN FOU J'ai visité en rêve un monde Clos, aux portes visqueuses, Un monde où l'agneau gronde, Et où les graves sont miteux. Petit monde infini Éphémère qui s'ennuie, Le temps n'a pas emprise Sur sa matière grise. Les veines rouges et vaines, Gouttes en tube, goûtent L'amer oubli des maires Gravés de nos airs tristes. Le sang braille sur la... Lire l'avis à propos de La Plaisanterie

2 2
Avatar VernonMxCrew
10
VernonMxCrew ·
Oppression politique et dérèglement de la conscience morale

Je ne sais pas pourquoi, j’ai toujours retardé le moment d’aborder Kundera. Quoiqu’il en soit, cette histoire de plaisanterie qui tourne mal, sous un régime communiste jeune et conquérant, et pour un de ses cadres les plus prometteurs, me convenait bien pour une initiation au romancier tchèque. Le camarade Jahn se voit tout à coup rejeté par ses pairs, étudiants membres du parti, lorsqu’est... Lire la critique de La Plaisanterie

Avatar sylvaindufeu
8
sylvaindufeu ·
Toutes les critiques du livre La Plaisanterie (8)