Avis sur

La Princesse de Clèves par Ferdinand

Avatar Ferdinand
Critique publiée par le

il faut d'abord passer les trois pages où madame de la fayette balance environ une centaine de barons, ducs, chevaliers,préfets et autres titres honorifiques (sérieusement je ne me souviens pas de la moitié) pour essayer de nous faire comprendre le diagramme de la cour du Roi, genre qui fricote avec qui, etc. Faites comme moi : survolez ces pages sans rien comprendre et dites vous que votre esprit de déduction vous éclairera en cours de route. Car c'est après que ça devient intéressant, à partir du moment ou la Princesse rencontre le chevalier, et qu'ils vont commencer à se courir après sans en avoir l'air, amoureux transis l'un de l'autre. Ce jeu du chat et de la souris est très bien orchestré et dépeint par l'auteure. Même à des siècles de différence, en la lisant on se rend compte que certains sentiments ou techniques amoureuses n'ont pas pris une ride. Bon la seule chose qui a changé bien sûr c'est la façon de le faire, et la vertu immmmmense de mademoiselle qui remplit la pièce jusqu'à s'étouffer, du genre à rougir aux larmes si on la surprend en train de marcher à moins de 50m du Chevalier de Nemours (alors qu'en 2010 ils se lècheraient la face après 3 textos et 2 pokes sur FB). Bref ça rend limite nostalgique, jusqu'au moment où on étouffe presque de tant de préciosité et de vertu. Sauf qu'elle c'est pas des minauderies, c'est une trve. J'ai pas envie de vous spoiler la fin (même si je sens que vous vous en foutez pour la plupart) donc je ne commente pas les dernières pages, mais pour une femme écrivain, c'est réussi (OK JE RIGOLE ON SE CALME)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2349 fois
11 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Ferdinand La Princesse de Clèves