nolite te salopardes exterminorum

Avis sur La Servante écarlate

Avatar Cervix
Critique publiée par le

Je précise que je n'ai pas vu la série (qui a meilleure réputation que le livre dont elle est tirée, visiblement). On est plongé dans un monde dystopique, où le bonheur n'existe plus, n'est plus quelque chose que l'on recherche, c'est un roman de science-fiction qui semble se passer dans un futur proche. On met du temps à comprendre où l'auteure veut nous mener, et la plupart des éléments mystérieux sont expliqués dans le dernier chapitre, ce qui est bien dommage. En effet le rythme du récit manque selon moi de dynamisme, alors qu'il y a un potentiel monstrueux dans le fond.
C'est un livre qui m'a beaucoup fait penser à 1984, dans ce coté sombre et légèrement morose. Evidemment, on se dit toujours que cela serait possible, et c'est ça le plus angoissant.

Je vous mets le résumé:

Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Gilead,
récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang
d’esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Vêtue de
rouge, Defred, « servante écarlate » parmi d’autres, à qui l’on a ôté
jusqu’à son nom, met donc son corps au service de son Commandant et de
son épouse. Le soir, en regagnant sa chambre à l’austérité monacale,
elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, de
travailler… En rejoignant un réseau secret, elle va tout tenter pour
recouvrer sa liberté.

Le point de vue de notre héroïne est très intéressant, il est difficile de la comprendre ou de s'attacher à elle, malgré cela on peut se mettre à sa place, et se demander comment nous comporterions nous à sa place? Tenterions-nous de nous rebellez? Le seul moyen de survivre dans ce monde où les femmes ne servent que d'incubateurs est de se raccrocher à ses souvenirs. C'est ce que fait DeFred (même son prénom lui a été arraché).

En bref, c'est un roman qui se lit assez vite, qui est prenant mais monotone dans son style, cela dit ça colle parfaitement avec le récit qui y est fait. Morne et fataliste.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 640 fois
1 apprécie

Autres actions de Cervix La Servante écarlate