chronique d'une vie

Avis sur La Servante écarlate

Avatar Didier Grob
Critique publiée par le

Le roman commence lentement, froidement, dans cet univers pris dans les glaces de la tyrannie, et de l'absolutisme religieux, où des tartuffes ont pris (conservé) le pouvoir en imposant leur Loi, à laquelle eux mêmes ne se privent pas de se dispenser.

L'auteur procède habilement, et petit à petit cette servante réduite socialement à sa fonction, prend de l'épaisseur et de l'humanité, de même que son Commandant.

C'est lorsque l'héroïne retrouve pleinement l'amour et l'émoi des sens, ainsi que la fureur des sentiments et la passion de la révolte, que le roman s'arrête abruptement. On reste dans les questions sur la destinée de cette femme, que chacun peut finalement projeter selon ses propres aspirations.

Une très belle oeuvre littéraire, exigeante néanmoins.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 581 fois
2 apprécient

Autres actions de Didier Grob La Servante écarlate