Couverture La Terre

La Terre

(1887)
12345678910
Quand ?
7.7
  1. 1
  2. 2
  3. 6
  4. 2
  5. 14
  6. 35
  7. 81
  8. 110
  9. 63
  10. 35
  • 349
  • 29
  • 240
  • 5

La Terre De retour de la bataille de Solférino, le Provençal Jean Macquart s'est installé dans un village de la Beauce où il est devenu le valet du fermier Hourdequin. Mais quoiqu'il s'éprenne bientôt de Françoise, la nièce du vieux père Fouan, Jean reste un étranger pour la communauté villageoise...

Match des critiques
les meilleurs avis
La Terre
VS
Avatar fleurblanche234
9
La semence d'acharnement par sang , par amour et par haine

Ce long roman de Zola est un triptyque de la fecondation qui mene un village d' Eure et Loir dans le parcours d'une (re)connaissance difficile et obstinee vers leur propre tombeau, celui de silence. Le livre commence par la sceine de la fecondation de la terre , et une rencontre entre les deux protagonistes, Francoise Fouan, fille du village et Jean Macquart, etranger , ancien soldat et menusier-charpenter de metier, homme de ville homme nomade, libre et disponible, qui...

11 7
Avatar PourquoiLire
4
PourquoiLire
Le terreau est un peu gras.

Seconde lecture de La Terre achevée. Comme souvent avec Zola, j'ai du mal à embrasser le bouquin dans son entièreté. Il y a indéniablement d'excellents passages - même s'ils sont pour bonne partie imités à la limite du plagiat sur Les Paysans - sur les rivalités de succession au sein de la famille et sur les ambitions mesquines de campagne. Il y a un propos économique assez détaillé sur les tensions entre libéralisme et protectionnisme qui est tout à fait pertinent... Lire la critique de La Terre

1

Critiques : avis d'internautes (12)

La Terre
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de La Terre par LeChiendeSinope

Selon Zola, La Terre devait être aux paysans ce que Germinal a été aux ouvriers. C'est assez râté. Car ici, à première vue, point de respect pour le paysan, qui est décrit comme une brute cruelle, égoïste, jalouse, païenne, en somme une bête primitive pour qui seul l'appât du gain, symbolisé par la possession de la terre, importe. La Terre est sans doute le roman le plus atroce et le plus cruel... Lire la critique de La Terre

9 3
Avatar LeChiendeSinope
9
LeChiendeSinope ·
Critique de La Terre par Neena

La Terre, c'est l'avidité brutale, la violence dans la prise de possession. Le Cousin Pons, de Balzac, plus tôt, avait exhibé les travers de ce besoin, et fait de l'être avide la bête la plus effrayante des espèces sociales ; Zola, cependant, introduit une donnée d'une autre force en mettant en scène la violence physique, absente du roman balzacien. La... Lire l'avis à propos de La Terre

Avatar Neena
10
Neena ·
la fin des haricots

Emile Zola, l'écrivain naturaliste justicier, nous emmène découvrir la Beauce, sa Terre et ses habitants, les paysans, mais aussi leurs traditions ancestrales qui sont manifestement le viol, l'inceste, l'alcoolisme, le vol … Avec un talent digne des plus grands journalises, il amène son lecteur à considérer, comme lui, le paysan comme le dernier des abrutis. Mis à part Jean et Hourdequin,... Lire la critique de La Terre

Avatar Bobbysands
6
Bobbysands ·
C'est pas l'homme qui prend la terre...

Apres les commerçants, les hommes de religion, les mineurs, les peintres et j'en passe, c'est au tour du monde paysan de passer à la moulinette Zola. Ces paysans assoiffés de propriété terrienne, qui ne l'obtiennent que pour mieux la diviser à leur mort, seul moyen de redistribution que certains ne se priveront pas de hâter. Ce monde clos où tout le monde est à la fois membre de la... Lire l'avis à propos de La Terre

3
Avatar alb
8
alb ·
Découverte
Critique de La Terre par BibliOrnitho

La Beauce et son monde paysan. Austérité, âpreté, jalousie, haine et avarice sont au menu de ce 15e tome des Rougon-Macquart. Veillée chez les uns et les autres : La Grande préfère se rendre chez les autres pour économiser ses chandelles alors qu'elle est probablement l'une des plus riches de ce petit village d'Eure-et-Loir. Un huis clos pesant dans lequel on regarde les "étrangers" de biais :... Lire la critique de La Terre

Avatar BibliOrnitho
9
BibliOrnitho ·
Toutes les critiques du livre La Terre (12)
Vous pourriez également aimer...