Ne pas se fier au titre...

Avis sur La Végétarienne

Avatar Isadora-zelda
Critique publiée par le

Yeong-hye est une femme ordinaire, au physique sans grâce, à la personnalité banale, bref que rien ne distingue d'une autre. Une femme sans saveur, qui s'ennuie et qui ennuie.
Même son mari n'éprouve qu'indifférence pour elle, il a fait le choix de l'épouser car il savait qu'elle lui offrirait une vie confortable et sans accroc. Ce qu'elle a fait, jusque là.

Mais voilà, un beau jour, elle se met à avoir des cauchemars. Des cauchemars sanglants qui reviennent toutes les nuits et la terrorisent. Elle se persuade alors qu'en arrêtant de manger de la viande, les cauchemars cesseront.
Elle décide donc de bannir de son assiette et de sa vie tous les produits ayant entraîné la souffrance ou la mort d'un animal.

Ce qui est à première vue un choix personnel qui ne regarde qu'elle, va être pris de toutes parts par ses proches - son mari, ses parents, sa soeur et son beau-frère - comme un affront.
Tous vont tenter de la faire changer d'avis, en essayant de la raisonner d'abord, puis en ayant recours à des méthodes de plus en plus violentes et intrusives.

Ce livre ne parle pas de végétarisme. Il parle d'abord d'une jeune femme au sein d'une société patriarcale ancrée dans ses coutumes, qui tente de prendre possession de son corps. Elle fait un choix (ici de ne plus manger de viande, mais ça pourrait tout aussi bien être autre chose) qui va à l'encontre des traditions. Le premier réflexe des parents, effondrés, est de se confondre en excuses auprès de leur gendre sur le comportement de leur fille...

Mais rapidement, le sujet bascule vers autre chose. Ce livre est l'histoire d'une descente vers la folie. Il parle d'une femme sans histoire qui perd pied avec la réalité et bascule dans l'anorexie jusqu'au point de non-retour.

Le livre comporte trois parties se suivant chronologiquement mais relatant le point de vue d'un personnage différent (le mari, le beau-frère, puis la soeur).
Cela permet à l'auteure de jouer avec les styles et les ambiances de manière assez réussie.

J'ai trouvé ce livre intéressant, mais ce n'est clairement pas le style de livre que j'affectionne.
L'ambiance générale est assez angoissante. On ressent dès les première pages le malaise et l'incompréhension que suscite Yeong-hye autour d'elle, et la froideur avec laquelle son entourage la juge et tente de la contrôler.

Je trouve dommage que les raisons qui ont fini par la pousser à lâcher-prise ne soient que rarement abordées. On finit par comprendre, par ses rêves ou dans la partie de sa soeur, ce qu'elle retient en elle, mais ça mériterait d'être plus creusé, mieux expliqué...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 106 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Isadora-zelda La Végétarienne