Couverture La Vie devant soi

Critiques de La Vie devant soi

Livre de (1975)

Morbidité insouciante

Romain Gary (ou plutôt Émile Ajar) était un auteur dont je n'avais jusqu'ici rien lu, et dont je ne connaissais que l'anecdote selon laquelle il aurait gagné deux fois le Goncourt. J'ai choppé le roman chez ma mère qui m'avait dit que le roman était "difficile." Pourtant ça s'avale sans difficulté tant le roman est fluide et que le style ne laisse... Lire la critique de La Vie devant soi

1
Avatar Mad Dog
7
Mad Dog ·

UNE SI LONGUE AGONIE…

Me voilà encore dans l’opposition ! OK, je suis le prototype de l’ignare. J’avais envie de lire ce livre, non pas pour son Goncourt (je suis méfiant vis-à-vis de cette distinction), mais parce j’ai lu un commentaire dithyrambique, ici-même, alors que mon petit-fils venait d’étudier et d’aimer La promesse de l’aube (pour le BAC de français) j’envisageais, donc, de l’inciter à lire... Lire l'avis à propos de La Vie devant soi

1 2
Avatar Philou33
4
Philou33 ·

"Dans la vie c'est toujours la panique."

"La vie devant soi" est un chef d’œuvre absolu. Momo et de Madame Rosa, emblématiques de toutes les persécutions. Laissé en plan par sa mère, de père inconnu, Momo est élevé dans une tribu hétéroclite d'enfants laissés pour compte, confiés à une vieille femme malade qui trouve dans ce métier clandestin de nounou pour enfants de prostituées le couronnement d'une carrière et un complément de... Lire l'avis à propos de La Vie devant soi

3
Avatar JulieLenoir
9
JulieLenoir ·

Critique de La Vie devant soi par ngc111

Décidément Romain Gary a le talent pour nous faire rire ou sourire en racontant des choses tristes ou mélancoliques. Ici tout le talent de l'écrivain est de nous relater les faits à travers les propos du jeune "momo", avec son vocabulaire cru et chatoyant, avec son regard d'enfant qui a grandi trop vite (et même de 4 ans d'un coup !), dans un environnement pauvre, où drogue et prostitution... Lire la critique de La Vie devant soi

2 1
Avatar ngc111
9
ngc111 ·

La vie devant soi

Momo a la vie devant soi, du haut de ses dix ans il aborde la vie avec déjà une lucidité incroyable. N'ayant jamais connu ses parents, il vit dans un foyer pour "enfants de putes" à Paris, avec Madame Rosa, sa Madame Rosa. Il l'aime d'amour et l'accompagnera pas à pas vers sa dégradation physique et mentale, jusqu'à son "avortement" comme il le dit. Momo a une poésie dans la pensée sans... Lire l'avis à propos de La Vie devant soi

2 2
Avatar Flora Sarrey
10
Flora Sarrey ·

Parler des sujets de société avec les yeux (et les mots) d'un enfant

Voici le premier roman de Romain Gary, ou plutôt Émile Ajar pour l'occasion, que je lis. Et quel bonheur!!!! Grâce à ce style linguistique si particulier il évoque nombre de sujets encore bien actuels dans notre société: le droit à l'avortement, la tolérance et le multiculturalisme, mais aussi le vieillissement, l'euthanasie, l'isolement de la personne âgée, ou encore la prostitution, tout ça... Lire l'avis à propos de La Vie devant soi

2 1
Avatar Céline Désert
9
Céline Désert ·

Critique de La Vie devant soi par lezno

je me souviens de ma première lecture, adolescente torturée rejetant profondément toute activité sportive je séchais ainsi l'éducation physique en me retranchant dans un coin de la bibliothèque du lycée, j'écumais les étagères et ce jour là mon regard s'était posé sur la vie devant soi. j'avais lu et relu la promesse de l'aube et Gary était pour moi une référence. que dire sinon que je suis... Lire la critique de La Vie devant soi

2
Avatar lezno
10
lezno ·

Critique de La Vie devant soi par Lou Knox

Lire un classique de temps en temps c'est conseillé. Surtout quand t'as évité la case lecture à l'école, comme moi. J'ai découvert Romain Gary, et avec lui. J'ai voyagé. Oh pas très loin hein, à Belleville (oui encore Belleville, mais bordel quel quartier!). Ça a beau se passer au milieu des années 60, ça prend pas une ride. Avec le phrasé d'un petit rebeu qui prend quatre ans... Lire l'avis à propos de La Vie devant soi

Avatar Lou Knox
9
Lou Knox ·

Croyez-en sa vieille expérience

Comment peut-on rester enfant lorsque la vie fait de nous des fils de rien ? On ne peut pas. On vit, on grandit et on aime comme on peut. Parce qu'après tout la vie ne laisse pas le choix, non la vie elle s'en fout. Elle s'en fout si bien qu'elle laisse le temps passer et même qu'elle en fout partout sur le visage des seuls êtres qu'il nous est donné d'aimer, sans même leur laisser la liberté... Lire l'avis à propos de La Vie devant soi

Avatar Marwan Zouhir
7
Marwan Zouhir ·

Critique de La Vie devant soi par AllMadeHere

C'est mon premier Romain Gary et je pense avoir fait une super bonne pioche. Ce roman est la chronique de l'immeuble d'un quartier populaire de Paris (Belleville) et de ses habitants par Momo, un jeune arabe qui vit avec Madame Rosa. Madame Rosa est une dame âgée de 65 ans quand débute le roman. Elle pèse 95 kilos, elle vit au 6ème étage sans ascenseur. Elle est juive et asthmatique. Madame... Lire la critique de La Vie devant soi

Avatar AllMadeHere
8
AllMadeHere ·