Avis sur

La Vie devant soi par AllMadeHere

Avatar AllMadeHere
Critique publiée par le

C'est mon premier Romain Gary et je pense avoir fait une super bonne pioche.
Ce roman est la chronique de l'immeuble d'un quartier populaire de Paris (Belleville) et de ses habitants par Momo, un jeune arabe qui vit avec Madame Rosa. Madame Rosa est une dame âgée de 65 ans quand débute le roman. Elle pèse 95 kilos, elle vit au 6ème étage sans ascenseur. Elle est juive et asthmatique. Madame Rosa est une femme coquette qui tous les dimanches porte ses plus beaux habits. C'est une ancienne prostituée qui a survécu à la déportation et qui a créée un sorte de pension de famille où elle recueille des enfants de prostituées, dont Momo, depuis qu'elle-même n'exerce plus cette activité.
Le style du narrateur, Momo, m'a déconcertée. Il oscille entre drame et humour tout en décrivant une réalité sociale dure et violente, notamment la condition des immigrés de la France des années 70. Momo fait preuve d'un fatalisme et en même temps d'une naïveté qui sont extrêmement perspicaces. Il parle simplement du racisme, de la prostitution. Un style percutant "Moi je pense que l'on ne respecte pas assez les vieilles pu..." mais qui reste supportable car il sort de la bouche d'un ado sensible qui fait preuve d'une incroyable lucidité.
C'est un livre inclassable.
C'est une magnifique histoire d'amour.
A lire de toute urgence si cela n'est pas déjà fait.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 89 fois
1 apprécie

AllMadeHere a ajouté ce livre à 1 liste La Vie devant soi

  • Livres
    Couverture Rien n'est noir

    Lectures 2020

    Avec : Rien n'est noir, Une bête au paradis, Immortelle randonnée, Compostelle malgré moi, Les Sept Morts d'Evelyn Hardcastle,

Autres actions de AllMadeHere La Vie devant soi