Croyez-en sa vieille expérience

Avis sur La Vie devant soi

Avatar Marwan Zouhir
Critique publiée par le

Comment peut-on rester enfant lorsque la vie fait de nous des fils de rien ? On ne peut pas. On vit, on grandit et on aime comme on peut. Parce qu'après tout la vie ne laisse pas le choix, non la vie elle s'en fout. Elle s'en fout si bien qu'elle laisse le temps passer et même qu'elle en fout partout sur le visage des seuls êtres qu'il nous est donné d'aimer, sans même leur laisser la liberté de ne plus exister quand ils n'en peuvent plus de vivre vieux. Par des mots simples et déjà lourds de vécu, le petit Momo nous sensibilise aux destins brisés des orphelins qui n'ont aucune autre attente envers ce monde que celle d'être vus et d'être aimés. De la même façon qu'il nous invite à considérer une liberté indissociable à celle de vivre : celle de mourir.
Un grand moment de littérature.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 11 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Marwan Zouhir La Vie devant soi