Avis sur

La Vie devant soi par ofil

Avatar ofil
Critique publiée par le

Une histoire touchante entre une vielle dame juive, Mme Rosa, nourrice d'enfants de putes et un jeune garçon arabe, Momo, qui ne connaît ni son âge, ni ses parents.
Ces deux là prennent la vie comme elle vient.
Romain Gary réussit ici à transmettre une bouffée d'optimisme, de légerté malgré les galères.
Un de mes premiers souvenirs de lecture, à lire absolument.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 544 fois
1 apprécie

Autres actions de ofil La Vie devant soi