Avis sur

La Vie secrète des écrivains

Avatar Aurayondeslivres
Critique publiée par le

A seulement 35 ans et trois romans à succès dont un Prix Pulitzer, Nathan Fawles décide de se retirer de la scène littéraire. Aujourd’hui il vit reclus sur l’île de Beaumont, avec Bronco son golden retriever et refuse systématiquement d’évoquer sa vie d’avant.
Raphaël, lui est un fan de l’auteur. Ecrivain lui-même, il tente de faire publier son manuscrit mais n’essuie que des refus ; jusqu’au jour où l’opportunité de rencontrer celui qu’il considère comme son mentor se présente sous la forme d’une offre d’emploi de libraire sur l’île de Beaumont.
Et Mathilde, une jeune journaliste bien décidée à percer le mystère Fawles mais un meurtre commis sur l’île vient bousculer les plans de chacun…

En lisant ce nouveau Musso, une question n’a cessé de me tarauder. Bien que l’on sente que les passages concernant le monde littéraire a quelque chose de vécu, on se demande tout de même si l’auteur d’Un appartement à Paris ne met pas les points sur les i voire même, n’en profite-t-il pas pour régler certains comptes ?
Quoi qu’il en soit, j’ai apprécié cette prise de position.
Et depuis son dernier roman, Guillaume Musso s’éloigne petit à petit du politiquement correct, du côté un peu fleur bleue qui mêlait jusqu'à il n'y a pas si longtemps, histoire d’amour et fantastique, laissant également derrière lui l’image un peu trop lisse qu’il donnait à ses débuts mais, eh oui, il y a un mais…
Mais l’auteur reste visiblement toujours attaché à deux types de caractères dans ses personnages : l’héroïne agaçante, fort en gueule, sans-gêne et un personnage masculin, le genre bon élève et un peu naïf.

Maintenant l’enquête, le coeur du roman. Un peu alambiqué pour moi dans la façon d’amener le côté “polar”, même si l’on ne devine pas la suite que va prendre le roman.
Comme beaucoup, j’ai beaucoup aimé “le petit plus” dans l’épilogue. Quand je vous dis que Musso se lâche…

Alors concrètement, ça donne quoi ce nouveau Musso ? Fan de la première heure, il y a certes de l’évolution dans l’écriture, dans sa façon de faire passer les messages. Et en même temps, il reste trop attaché aux mêmes types de caractères, et ça, c’est dommage…

Ca n’empêche, que ce dernier roman a été lu en une soirée, preuve que l’auteur a réussi a m’embarquer dans sa Vie secrète des écrivains.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 334 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Aurayondeslivres La Vie secrète des écrivains