Couverture La ballade du café triste

Critiques de La ballade du café triste

Livre de (1951)

Le chant des bagnards et les pieds des mortels

Ce qu'on ignore, lorsque comme moi on fait une croix sur la biographie d'un auteur pour mieux savourer, bandeau sur les yeux, la première bouchée de son œuvre, c'est que Carson McCullers n'est pas, comme son nom l'indique, un cow-boy aux bottes sales et au cœur amoureux. Loin de là. C'est celui d'une jeune femme de 26 ans que ses parents voulaient garçon, jeune femme qu'on s'imagine le visage... Lire la critique de La ballade du café triste

3
Avatar Paon Démon
7
Paon Démon ·

Critique de La ballade du café triste par Xangô

" 'The ballad of the sad café' ? Aïe, ça sent la romance contemplative à plein nez, j'aurais préféré que la prof d'anglais nous demande de lire autre chose..." Finalement, non. C'est une nouvelle plus dérangeante qu'autre chose, écrite avec un talent certain par une romancière américaine dont - honte à moi - je n'avais jamais entendu parler.jusqu'alors. Si vous n'êtes pas déprimé d'avance à... Lire la critique de La ballade du café triste

3 3
Avatar Xangô
7
Xangô ·

Je n'ai jamais rêvé d'être un ganster.

Dans une ville désolée du Deep South des Etats Unis, en pleine prohibition, une géante toute puissante dirigeait d'une main de fer un débit de boisson clandestin. Miss Amelia, puisque tel était son nom faisait la pluie et le beau temps et tout le monde la craignait et la respectait, non sans évoquer les plus curieuses rumeurs qui couraient sur son compte. Un soir, alors qu'il ne se passait... Lire l'avis à propos de La ballade du café triste

2
Avatar LioDeBerjeucue
8
LioDeBerjeucue ·