Entre délire mystique, barbarie et hilarité féroce

Avis sur La dernère croisade

Avatar Bonnot_de_Molenbeek
Critique publiée par le

Lire un roman de Costes est toujours une expérience déroutante, exceptionnelle, quasi mystique. La dernière croisade n’échappe pas à la règle.

Baptisé Tristan par un abbé, le personnage principal est un père de famille relativement amer qui deviendra assoiffé de vengeance lorsque sa fille, âgée de quinze ans, finira criblée de balles pendant un concert de métal où s’amusent de « faux démons au look débile ».

Pour assouvir cette soif, notre héros revanchard traversera une série d’aventures rocambolesques. Il se fera ainsi livrer un fusil à pompe par la Poste, se laissera envoûter par des esprits et des prières, sera sodomisé par une vieille Comtesse en rut, déclenchera des émeutes et une guerre civile avec ses « frères d’armes » aussi beaufs que lui, commettra des massacres au nom du Bien... Et tutti quanti.

La plume de l’auteur n’est dans ce livre pas moins tranchante que dans Guerriers Amoureux et rend toujours autant hilare, comme en atteste par exemple l’épisode dans le « squat de bobos anars et antifas » qui est d’une drôlerie implacable.

Mixant et exaltant la brutalité gore et l’absurde, Costes emporte le lecteur dans des contrées fantasmagoriques et poétiques surprenantes par leur folie et leur amoralité, où le pathétique se confond avec le sublime. Et à provoquer chez lui un état émotionnel assez strange : entre gorge nouée, éclats de rires et de larmes mêlés.

La fin de cette épopée hardcore et hallucinatoire, se lisant à un rythme aussi infernal que son action romanesque, est aussi particulièrement émouvante...

En bref, La dernière croisade est un roman épique qui « transmute la pire horreur en pure beauté », où le grotesque se lie à la sauvagerie faisant quelque peu écho à notre réalité révoltante et atroce. Comme Vaquette, Costes est définitivement un écrivain sulfureux « qu’il faut avoir lu avant de crever » (Lenny Sulak).

Note : Exceptée la dernière, les autres citations entre guillemets sont extraites du roman de Costes.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 161 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Bonnot_de_Molenbeek La dernère croisade