Couverture La fête au Bouc

La fête au Bouc

(2000)

La Fiesta del chivo

12345678910
Quand ?
8.2
  1. 0
  2. 0
  3. 0
  4. 0
  5. 3
  6. 17
  7. 17
  8. 54
  9. 59
  10. 22
  • 172
  • 20
  • 123
  • 7

Mario Vargas Llosa raconte les derniers jours du dictateur Trujillo qui a régné en tyran sanguinaire sur la république dominicaine de 1930 à 1961, date à laquelle il fut victime d'un attentat.

Critiques : avis d'internautes (8)
La fête au Bouc
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Une blague sur une blague c'est pas super ; de la cruauté sur une dictature, c'est superfétatoire

Un jour, dans 40 ans, un romancier s'emparera de l'ère libéralo-répressive d'Emmanuel Macron, et ce sera pas de la tarte... Quels trésors de narration, quelles prouesses linguistiques, quelle poésie d'anti-matière de flamboyance faudra t-il déployer pour rendre romanesque cette époque essentiellement marquée par l'impuissance politique et ses démonstratifs excès ? En plus, Houellebecq sera...

6
Avatar claucloc
7
·
Bouc en train de...

J'éprouve le besoin de rendre hommage à un auteur découvert il y a quelques années grâce à un homme aujourd'hui disparu... Le livre que j'ai retenu est un roman de grande ampleur par la multiplicité des personnages et la notion de Destin qui le sous-tend ; ce roman raconte aussi bien la dictature dans l’Amérique latine des années 50- 60 qu'il nous touche au cœur avec l'histoire de son héroïne.... Lire la critique de La fête au Bouc

6 4
Avatar PhyleasFogg
9
PhyleasFogg ·
Critique de La fête au Bouc par dodie

Dans ce roman où s'entremêlent trois récits( celui du tyran Trujillo, celui des conjurés et celui d'une avocate adolescente à l'époque) l'auteur exprime toute sa haine et son indignation face à la dictature. Il décrit comment un tel régime peut exister avec une famille dirigeante frôlant souvent le ridicule, une population tyrannisée qui croit dur comme fer que le Chef est leur sauveur et des... Lire la critique de La fête au Bouc

3
Avatar dodie
10
dodie ·
Découverte
La ferme aux animaux

La plongée dans la psyché d'êtres aussi effroyables que Hitler, Mussolini, Attila ou Cyrille Hanouna est un chemin tortueux et tangent. Le risque est en effet double : d'un côté, trop humaniser son sujet, et risquer de l'excuser, même inconsciemment, ou à contrario de le placer au-delà de l'humanité, dans un kitsch métaphysique ("Le Mal") qui ne correspondrait à rien de réel.... Lire la critique de La fête au Bouc

2
Avatar Gabriel De Theobald
9
Gabriel De Theobald ·
La condamnation ferme d'une dictature ubuesque

out système politique autoritaire verrouillé et paranoïaque aboutit à des montagnes d'incohérences, d'aberrations, de désastre social et humanitaire. Ici, les arcanes du pouvoir sont décortiquées, et il apparaît dans son jour le plus cynique, le plus sordide et le plus glauque. Le lecteur y est amené à le constater de l'intérieur, au point qu'il se prête à espérer qu'il s'agisse d'un roman... Lire la critique de La fête au Bouc

Avatar Alexandre Katenidis
10
Alexandre Katenidis ·
Toutes les critiques du livre La fête au Bouc (8)
Vous pourriez également aimer...