Du poids de la plume

Avis sur La mort nomade

Avatar Fredk
Critique publiée par le

Yeruldelgger est un drôle de coco. Il nous offre autant de visages qu'il n'y a de volets dans sa série tout en restant un bloc entier et dur. Cet épisode prend clairement le lecteur et le héros principal à rebrousse poil. On s'enfonce plus encore dans la tradition mongole tout en vivant la ravageuse modernisation avec ses cohortes d'arrivistes, d'opportunistes et de fanatiques. Pas un élément (à part peut-être Madame Sue) qui ne soit ambigü et vecteur de désastre dans un road-trip déjanté mêlé de chassé-croisés endiablés.

On en vient à ne plus savoir ce qui est arrivé/arrive/va arriver vraiment. Et on referme le livre le souffle court et la gorge serrée... l'histoire est toujours là autour de nous et avec elle cette violence folle et tellement destructrice. Pas de gagnant (ou pour combien de jours), que des perdants... Quel message veulent nous passer Manook et Yeruldelgger ? Est-ce vraiment JUSTE une histoire ? On ne sait même pas si c'est fini une fois la dernière page tournée. Mais on aimerait reprendre la lecture et suivre à nouveau le récit de Ian Manook, quoi qu'il ait pu arriver. aussi torturé soit ce pays, on aimerait tellement revoir ces cieux azurés et ces collines verdoyantes qui ont vu naître Yeruldelgger.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 352 fois
3 apprécient

Autres actions de Fredk La mort nomade