Steppe by steppe !

Avis sur La mort nomade

Avatar Vinzone
Critique publiée par le

Voici donc le dernier roman clôturant la trilogie Yeruldegger au moment même où celui-ci entame une retraite autant spirituelle que physique dans la steppe. Dans cet opus, les morts pleuvent toutes les dix pages, tout comme la multitude de personnages qui affluent autour de notre héros, ce qui peut en gâcher un chouïa la lecture car apportant parfois une légère confusion. Mais certains sont intrigants, parfois excentriques, d’autres provocateurs ou bien très naturels, d’autres pas assez exploités mais la plupart interagissent tous plus ou moins avec notre « mongol shaolin » préféré. Quoi qu’il en soit, on prend toujours autant de plaisir à découvrir les traditions et autres plats venus de Mongolie, ici en proie aux nombreuses multinationales venues piller son sol, heureusement notre héros veille. Ainsi, Ian Manook est toujours aussi talentueux car au final il maîtrise parfaitement son histoire puisque tout se tient et se rejoint, même s’il utilise toujours les mêmes recettes, notamment celle du héros semblant invincible, quoique…

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 308 fois
3 apprécient

Autres actions de Vinzone La mort nomade