Gymnastique et politique...

Avis sur La petite communiste qui ne souriait jamais

Avatar Nadouch03
Critique publiée par le

Difficile d'écrire une critique de ce livre et de lui attribuer une note car je suis très partagée : d'un côté, j'ai beaucoup aimé le début, toute la partie parlant de la carrière de la gymnaste Nadia Comaneci, avec le régime roumain de l'époque en toile de fond, l'enfance, le difficile passage à l'adolescence, le monde pourri de la compétition sportive de haut niveau.

Puis, quand la carrière de Nadia ralentit, que son entraîneur part aux Etats-Unis, le roman prend un autre ton, les passages (inventés, au demeurant) de pseudo-discussion entre l'auteur et Nadia se font plus fréquents, un peu répétitifs, du coup le récit devient plus lourd. Moins linéaire, il devient aussi plus brouillon, même si son aspect politique et historique est très intéressant.

Au final, même si l'auteur, en avant-propos, prévient que tout relève de la fiction, elle fabrique donc un pseudo-dialogue avec Nadia, elle précise également à la fin que certains passages sont extraits de l'autobiographie de Nadia, on comprend aussi que l'auteur a séjourné à Bucarest. Bref, il y a un mélange des genres (fiction et biographie) qui, s'il ne me gêne pas forcément quand il est clair, m'a déstabilisée dans ce roman, car je ne sais pas trop quoi penser : je n'ai jamais été totalement embarquée par la fiction et en même temps ne peux accorder à ce livre de caractère vraiment historique et documentaire, donc je reste un peu dubitative.

Finalement, une bonne impression au début, plus romanesque et aux passages évocateurs, mais une déception quant à l'ensemble, assez de guingois je trouve.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 259 fois
4 apprécient

Autres actions de Nadouch03 La petite communiste qui ne souriait jamais