Une très bonne découverte

Avis sur La sixième cible

Avatar Jonathan34
Critique publiée par le

L’auteur James Patterson est un romancier assez prolifique. Il développe huit séries de livres en parallèle qui ont chacune leur(s) personnage(s) récurrent(s). Ici il s’agit du 6ème roman de la série Women Murder Club dont les quatre protagonistes sont Lindsay (lieutenant de police), Claire (médecin légiste en chef de San Francisco), Cindy (reporter au Chronicle) et Yuki (assistante du procureur). Il a d’ailleurs mis dans chacun des titres des romans de cette série le chiffre correspondant à l’ordre de parution des livres, ici le 6.

Il s’agit d’un bon roman policier à l’ancienne : le meurtre, l’enquête et le suspense. Bon là ça débute plutôt par un carnage mais ce qui est intéressant c’est qu’il n’y a pas qu’une enquête. La vie d’un policier de la criminelle ne se résumant pas à une seule enquête à la fois James Patterson nous en propose trois pour le prix d’une ! Et grâce à son concept du Women Murder Club ainsi que les profils complémentaires des héroïnes ça lui permet de jouer tant sur l’enquête purement policière que sur le procès tout en ayant des points de vues différents. Meurtres, kidnappings et manipulations sont au rendez-vous.

Les trois enquêtes imbriquées, les profils complémentaires et également des chapitres assez courts donnent à ce livre un rythme haletant. Le suspense monte et redescend par phases successives. En revanche l’auteur va moins en profondeur de par la densité de l’histoire. Le développement de trois enquêtes tout en s’intéressant un peu à la vie privée de Lindsay Boxer est déjà riche, peut-être un peu trop ? Car du coup, contrairement aux romans classiques avec une seule intrigue qui permet de pousser l’enquête assez loin, dans ce livre toutes les enquêtes ne sont pas aussi fouillées les unes que les autres, certaines se résolvent plus rapidement que d’autres. Mais n’est-ce pas également ce qui reflète la vie d’un policier de la crim’ telle qu’on se l’imagine ? Tout ne se déroule pas comme prévu, obligé de faire parfois l’impasse sur certaines choses par nécessité , de faire des choix sur les priorités et de mettre sa vie privée de côté…

Au final ce livre m’a séduit mais surtout le concept du Women Murder Club m’a plu. Alors il ne me reste plus qu’à mettre la main sur les 5 premiers romans pour les dévorer ! A noter que l’auteur est aidé dans son écriture pour ce livre par Maxine Paetro.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 230 fois
1 apprécie

Autres actions de Jonathan34 La sixième cible