Littérature fast food

Avis sur La vie est un roman

Avatar ciaobella
Critique publiée par le

Non ! Décidément non ! J’ai essayé Musso car curieuse de connaître ce " phénomène »…. et je n’ai pu aller au bout du 2ème livre, "La fille de papier" que j'ai laissé avant la fin et renonce avec le dernier paru. Que restera-t-il de cet « auteur » dans 50 , 100 ans ? Rien... Des références cinématographiques et people qui ne parleront plus à personne, vieillottes, un style banal qui n’hésite pas à user de lieux communs les plus éculés, genre » N’écoutant que son courage » ou " au prix d’un effort démesuré, il parvint à… » une facilité déroutante à ne renoncer à aucune facilité…. Musso n’est pas un écrivain, juste un scénariste et sa passion du Cinéma y trouve son compte et justification. Clichés, banalités, démagogie, Scenarri pour TV films américains, cela s’entend, les univers des TV films français n’étant pas assez « glamour » pour son écriture et inspiration. Musso, signe des temps pauvres, indigents de la littérature Fast food mondiale. Une fois en passant car au-delà, c’est pas bon pour la santé, mentale en l’occurrence. Musso? L'écrivain people par excellence. Désolée, mais fallait que je le dise et ne suis pas la seule... Il faut lui rendre justice cependant. Avec un sens commercial et opportuniste voire démagogique exceptionnel, il a des idées ( je me répète, il est scénariste de cinéma) il aime les histoires qui peuvent faire de "bons "films. MAIS CE N'EST UN ECRIVAIN. Et il le sait en plus ! L'exigence ou plutôt l'absence d'exigence des lecteurs d’aujourd’hui lui tresse lauriers mais il ne peut pas être dupe ! Et à tous ces lecteurs enthousiastes que je ne méprise pas car en ces temps difficiles, les gens vont vers le facile, je dis: Avez-vous déjà lu Hugo, Flaubert, De Maupassant, Colette, Zola ? Avez-vous lu les VRAIS écrivains ? Si les States vous plaisent, avez vous lu Steinbeck, Faulkner ? Avez-vous essayé les poèmes saturniens juste une fois ? Non, bien sûr que non... trop difficile, pas assez " cool" , trop "prise de tête" ...alors que Musso ... ça se prend comme une bonne bière fraîche un jour de canicule qui sera suivie d'une autre et puis d'une autre... et on aura l'illusion d'avoir lu, bu, mais au fond, on aura juste la gueule de bois... Lire Musso me rend malade. J'ai essayé, je sais maintenant qui il est. Merci. Et plus jamais.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 345 fois
5 apprécient

Autres actions de ciaobella La vie est un roman