La chronique qui vaut bien une ritournelle ! COUP DE CŒUR !

Avis sur Le Bal des folles

Avatar David Smadja
Critique publiée par le

????Entrez dans la danse, voyez comme on danse, chantez, dansez, embrassez qui vous voudrez????… Bienvenue au bal des folles !

Situé dans le Paris de la fin du XIXème siècle, « Le bal des folles » met en lumière une vérité historique - une part d’ombre - peu connue du grand public : au sein de l’hôpital de la Salpêtriere, dans l’aile psychiatrique supervisée par le Docteur Charcot, avait lieu une fois par an un bal costumé. Le bon docteur autorisait ses pensionnaires à y participer ; s’y côtoyait le Tout-Paris qui, le temps d’une soirée, venait ressentir le grand frisson et se gausser de ces femmes jugées folles ou hystériques.
Bien sûr, dans les faits, certaines étaient réellement cliniquement folles mais d’autres y étaient internées simplement en raison de leur liberté d’esprit, de leur soif de savoir et d’indépendance.
Non, il ne faisait pas bon être une femme libre-penseuse et indépendante à cette époque. Notez qu’il n’y a pas eu beaucoup d’époques où il faisait bon être une femme libre-penseuse et indépendante (sic)… Les hommes ont bien trop souvent tendance à vouloir les mettre en cage (resic).

MAIS QUEL DELICE !
Même si le sujet peut paraître tragique, ce roman a un goût de réglisse, de roudoudous, de friandises anciennes délicieusement authentiques. On le pose sur la langue et on le laisse fondre lentement le laissant distiller ses saveurs incomparables dans notre gorge.

UN ROMAN VICTORIEN MODERNE
Car Victoria Mas nous livre un récit à l’écriture intemporelle empreint d’un classicisme salvateur et rafraîchissant. Elle puise son art chez les orfèvres du verbe, les sculpteurs de mots, tout ce que la littérature victorienne a fourbi en joyaux romanesques et poétiques. Vous y croiserez l’âme d’un Baudelaire, la moustache d’un Maupassant ou le monocle d’un Zola. Il y a des influences moins chics !

Et pourtant ce livre est résolument moderne dans son traité et dans son propos. En effet, en plus de la sublime écriture évoquée plus haut, Victoria Mas peint avec magnificence ses personnages, que ce soit l’innocente et touchante Louise, Geneviève la rugueuse infirmière au grand cœur ou l’indomptable et fougueuse Eugénie. Trois destins qui se croisent et parfois se confondent.
Clé de voûte du roman, le personnage d’Eugénie possède un charme fou, un charisme quasi-christique dans son éloquence, dans sa façon d’interagir avec les autres, dans son mécanisme de réflexion simple et logique et dans son ouverture spirituelle.
D’autant plus spirituelle qu’un élément fantastique vient troubler et pimenter le récit le rendant encore plus acidulé et piquant.

LE TUBE DE LA RENTREE !
Victoria Mas fait une entrée tonitruante dans la littérature contemporaine et dans cette rentrée littéraire. Son premier roman d’une maîtrise ahurissante, est un petit chef-d’œuvre, une fulgurance habilement construite, superbement écrite et diablement passionnante.

https://cestcontagieux.com/2019/09/01/le-bal-des-folles-de-victoria-mas-la-chronique-qui-vaut-bien-une-ritournelle-coup-de-coeur/

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 279 fois
2 apprécient

Autres actions de David Smadja Le Bal des folles