Livre de Jean-Paul Dubois · 6 octobre 2011 (France)

Genre : Roman

Groupe :

Le Cas Sneijder
Toutes les informations

Victime d'un terrible et rarissime accident d'ascenseur dans une tour de Montréal, Paul Sneijder découvre, en sortant du coma, qu'il en est aussi l'unique survivant. Commence alors pour Paul Sneijder une étrange retraite spirituelle qui le conduit à remettre toute son existence en question. Sa femme (qui le trompe), ses deux fils (qui le méprisent), son travail (qu'il déteste, et qu'il finira par quitter), tout lui devient peu à peu indifférent. Jusqu'au jour où, à la recherche d'un job, il... Voir plus

Aucun résultat

Val_Cancun
8
Val_Cancun

Critique positive la plus appréciée

Ascenseur émotionnel

Dans ce nouveau roman, on retrouve avec grand plaisir le style coutumier (récit à la première personne), le ton habituel (cocasse et cynique) et la philosophie existentielle bien connue de Jean-Paul...

Lire la critique

il y a 2 ans

6nezfil
8
6nezfil

La terrible verticalité du monde

Les ascenseurs et les déjections canines sont les deux thèmes majeurs du dernier Jean-Paul Dubois, Le cas Sneijder. Et on a beau n'avoir qu'indifférence pour les uns et vague dégoût pour les autres,...

Lire la critique

il y a 5 ans

BenoitRichard
8
Ben Ric

Critique de par Ben Ric

Paul Sneijder a failli perdre la vie dans un accident rare d'ascenseur. Sa fille a eu moins de chance que lui. Depuis ce drame, sa vie est bouleversée, une grande mélancolie s’est emparée de lui et...

Lire la critique

il y a 6 ans

act
10
act

Critique de par act

Je ne connaissais absolument pas M. Jean-Paul Dubois (honte à l'ex toulousaine que je suis) et j'ai été séduite autant par le style que par l'originalité de l'histoire. M. Sneijder, notre héros, a...

Lire la critique

il y a 7 ans

Audiam
5
Audiam

Critique de par Audiam

Humour noir, mélancolie, désillusions sont les termes qui conviennent pour décrire ce roman. En ce qui me concerne je ne le citerai pas comme étant un chef-d'oeuvre, même si l'écriture est soignée,...

Lire la critique

il y a 8 ans