Le style évolue

Avis sur Le Cauchemar d'Innsmouth

Avatar amjj88
Critique publiée par le (modifiée le )

Après ma lecture de "L'appel de Cthulhu", qui m'avait déjà bien plu pour son ambiance et la qualité de l'écriture des amis de H. P. Lovecraft, j'ai pu découvrir un autre de ses recueils les plus connus, et si je l'ai autant apprécié que le précédent, j'en ai aussi apprécié les différences.
Pour commencer, il s'agit d'un recueil propre à l'auteur, alors que "L'appel de Cthulhu" était un collectif. Dans le détail, on garde les bases d'une écriture de style Romantique, avec un accent prononcé sur les ambiances et la mise en avant du ressenti du personnage principal. Mais si l'ensemble des six nouvelles composant le "Cauchemar d'Innsmouth" est indéniablement Romantique, elle s'actualise avec une prose également plus moderne, proche de celle d'Edgar Allan Poe, qu'il cite à plusieurs reprises, et avec l'apparition d'un twist final souvent de haut vol.
Chaque histoire propose clairement de vous tenir en haleine, là où "L'appel de Cthulhu" se faisait plus contemplatif.
Deuxième point, le livre propose plusieurs nouvelles de plus en plus succinctes, mais pas pour autant dénuées de qualité. Et même si la plus connue reste sans conteste "le Cauchemar d'Innsmouth", toutes ont en commun une ambiance glauque et anxiogène de très bonne qualité. Le seul petit défaut à mon sens tient dans le fait que plusieurs rebondissements finaux se voient arriver d'assez loin. Mais d'un autre côté, leur qualité d'écriture ne vous prendra jamais en défaut et vous fera trépigner vers la suivante, car toutes s'imbriquent dans un univers d'une rare densité. Mais j'y reviendrai.
Troisième point, le suspens reste haletant, et on sent vraiment une différence avec l'appel de Cthulhu justement, qui se positionne presque exclusivement sur un ressenti et une ambiance suintante, étouffante. J'ai adoré toutes les histoires, qui posent toutes un postulat de départ quasi identiques (folie, terreur et Grands Anciens) mais se démarquent par un exercice de style pour le coup impressionnant.
"Le Cauchemar d'Innsmouth" joue sur un huis-clos bien mené et rythmé, "la Maison de la Sorcière" et "Celui qui hantait les Ténèbres" sur une hallucination et un ressenti, "Le Monstre sur le Seuil" sur une histoire inversée extrêmement proche du style de Poe...
Chaque nouvelle vous apporte donc une fraîcheur et une originalité, tout en gardant les Grands Anciens du coin de l'oeil et en s'insérant donc parfaitement dans le vaste univers de Lovecraft.
Ce qui m'a laissé pantois, c'est qu'à la différence d'un Bernard Werber qui se cite sans arrêt et fini par se répéter au point qu'on ait sans cesse l'impression de lire la même chose, H. P. Lovecraft fait constamment référence au reste de son oeuvre, avec divers procédés plus ou moins rigolos. Il cite par exemple plusieurs Grands Anciens, qui font non seulement partie de son univers, mais aussi de sa bibliographie, comme Nyarlathotep, Dagon, ou Azathoth. Il jongle aussi avec plusieurs ouvrages ésotériques constituant la base de son Mythe, dont le plus connu est le Nécronomicon, qui a marqué la pop culture au même titre que le célèbre "Big Brother is watching you" de George Orwell. Il fera enfin citer ouvertement plusieurs titres de ses nouvelles par ses personnages, qui les qualifieront de la même manière que l'establishment de l'époque, soit en les discréditant plus ou moins directement. Le procédé, bien qu'aujourd'hui largement utilisé avec les placements produits dans les films, est ingénieux et plutôt novateur, remis dans le contexte. Il permet aussi un habile pied de nez à ses détracteurs tout en renforçant l'immersion. Marrant et habile. Par ailleurs le style de l'auteur est fluide et évolutif, ça m'a donc vraiment donné envie de poursuivre la lecture de son oeuvre.
Un dernier point pour les lecteurs peut être réfractaires au style Romantique, chaque nouvelle est assez courte et rythmée, on se rapproche donc aussi bien du style d'Oscar Wilde, de Stevenson que d'Arthur Conan Doyle ou d'Edgar Allan Poe. On retrouve un parfait mélange d'ambiance, de ressenti, mais aussi et s'est plus nouveau, de style et de suspens.
Du coup pour peu que vous aimiez le style fantastique et les rebondissements, vous aurez une introduction de qualité pour ce genre littéraire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 717 fois
3 apprécient

Autres actions de amjj88 Le Cauchemar d'Innsmouth