Avis sur

Le Chardonneret par amaranth

Avatar amaranth
Critique publiée par le

Theo, 13 ans, visite un musée à New York en compagnie de sa mère. Une explosion ravage le musée et Theo se retrouve orphelin. En échappant aux décombres, il emporte avec lui un secret qu'il va cacher avec passion pendant des années : Le chardonneret, tableau minuscule et renommé. Comme ce tableau, symbole des derniers moments heureux qu'il a vécus, Theo garde une vie secrète et torturée. Il cherche désespérément l'amour qu'il a perdu, ballotté d'un foyer à un autre, et trouve un certain apaisement auprès d'un antiquaire de génie.
Magnifique ! on lit ces pages avec bonheur et fascination malgré la détresse et le tempérament suicidaire de Theo. Fragile, paumé, il se décrit lui-même comme un chiot malade, condamné, qui ne fait que des bêtises avant de disparaître. L'auteure réussit l'exploit de nous tenir en haleine jusqu'au bout - les quelques pages philosophiques de la fin étant cependant de trop, à mon avis.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3152 fois
18 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de amaranth Le Chardonneret