Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Couverture Le Cimetière de Prague

Le Cimetière de Prague

(2011)

Il Cimitero di Praga

12345678910
Quand ?
6.1
  1. 3
  2. 6
  3. 9
  4. 24
  5. 30
  6. 66
  7. 61
  8. 33
  9. 11
  10. 4
  • 247
  • 9
  • 99
  • 20

Trente ans après Le Nom de la rose, Umberto Eco nous offre le grand roman du XIXème siècle secret. De Turin à Paris, en passant par Palerme, nous croisons une sataniste hystérique, un abbé qui meurt deux fois, quelques cadavres abandonnés dans un égout parisien. Nous assistons à la naissance de...

Match des critiques
les meilleurs avis
Le Cimetière de Prague
VS
Critique de Le Cimetière de Prague par StephaneA

Complot, arnaque, trahison, mensonge, haine sont les maîtres mots de ce roman. Les romans de M. Eco sont toujours d’une grande érudition, celui-ci n’échappe pas à la règle et nous dépeint une Italie et un Paris de la fin du 19° siècle magnifique. Le héros (anti-héro) est un faussaire doublé d’un schizophrène qui va nous faire découvrir la montée de l’antisémitisme de ce siècle. Le récit se développe par le biais du journal intime du « héro » (Simon Simonini) et de sa « moitié » ('abbé dalla...

3 3
La mort d'un Eco système

Umberto n'a pas perdu la tête. Son érudition inouïe et notoire transpire à fleur de page tout au long de ce roman forcément savant. La déception est d'autant plus grande que le coeur de ce qui est narré aurait pu, aurait du être passionnant. Relatée avec talent, cette histoire aurait pu, aurait du servir une cause on ne peut plus noble: démystifier une des principales sources de fanatisme d'une haine millénaire dont le plus illustre ne fût rien de moins que le triste sieur Hitler. Par contre,... Lire la critique de Le Cimetière de Prague

7

PostsLe Cimetière de Prague

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce livre ?

Critiques : avis d'internautes (30)

Le Cimetière de Prague
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
le nom de l'arthrose

Umberto Eco, malgré toute l'admiration que je lui porte, est devenu un vieil homme un peu radoteur, que l'on visite le dimanche à la maison de retraite en regardant l'heure à la pendule du salon, et en se souvenant du temps où son érudition arrivait à se conjuguer avec un sens romanesque hors du commun. Le nom de la Rose bien sur. Un temps où soit même on était bien plus jeune et disponible... Lire l'avis à propos de Le Cimetière de Prague

14 3
Avatar RalphMachmot
3
RalphMachmot ·
Déçu je suis

Eco bordel de merde, Umberto Eco. C'est un de mes romanciers favoris, pourtant sa carrière est très inégale. Si on résume, Le Nom de la Rose : tuerie ; Le Pendule : tuerie ; L'île du jour d'avant : pas trop mal ; Baudolino : bof ; La Mystérieuse Flamme : à chier. En gros, il se dépérit un peu, mais je ne lui en veut pas du tout, je l'aime et je pourrais sans problème coucher avec lui si tant est... Lire la critique de Le Cimetière de Prague

16 2
Avatar LeChiendeSinope
6
LeChiendeSinope ·
Une histoire qui ne parvient pas à dépasser son Histoire

Critique publiée sur Kultur & Konfitur. Mon contact avec Umberto Eco se réduit à peu de choses. J'ai, en premier lieu, vu et apprécié l'adaptation du Nom de la Rose (Annaud, 1986). Depuis, je me dis qu'il faudrait que je le lise, le roman étant souvent présenté comme incontournable. Mais, comme... Lire l'avis à propos de Le Cimetière de Prague

4 2
Avatar Flavien M
6
Flavien M ·
Découverte
Critique de Le Cimetière de Prague par ALIQUIS

Ayant lu Le Nom de la Rose, j'avais beaucoup de sympathie pour ce livre avant de l'avoir lu. J'aurais du en rester là. Dès les premières pages, déception, le procédé narratif est compliqué, alambiqué mais n'apporte rien. Surtout il s'évente dès les premiers relais de plume, le rapport entre les deux personnages devenant limpide. Quant à l'histoire, la partie italienne et l'enfance se tienne.... Lire l'avis à propos de Le Cimetière de Prague

4
Avatar ALIQUIS
3
ALIQUIS ·
Critique de Le Cimetière de Prague par magikpatate

Umberto Eco semble être fasciné par les "faux", et en refait le thème central de ce roman. Le roman déstabilise dans un premier temps, en prenant comme personnage principal un faussaire égoïste, immoral et antisémite... Mais on y retrouve l'érudition de l'auteur, qui tisse progressivement un roman peut-être moins brillant que le Pendule de Foucault, mais plus digeste à lire. Tout en... Lire la critique de Le Cimetière de Prague

3
Avatar magikpatate
7
magikpatate ·
Toutes les critiques du livre Le Cimetière de Prague (30)
Vous pourriez également aimer...