Couverture Le Club des incorrigibles optimistes

Critiques de Le Club des incorrigibles optimistes

Livre de

Exceptionnel

Ca faisait des années et des annéesz qu'un livre ne l'avait pas embarqué de la sorte. Après une installation un peu lente, on trouve son rythme entre deux intrigues qui avancent de front et se rejoignent sans cesse. Une mécanique de précision, digne des meilleurs polars et qui fait qu'on tourne les pages à toute vitesse. C'est tour à tour, instructif, drôle, très drôle, poignant, passionnant.... Lire l'avis à propos de Le Club des incorrigibles optimistes

15 1
Avatar anafil
10
anafil ·

Bienvenue au club

Voilà j’ai fini les incorrigibles optimistes. Après ce bout de chemin en leur compagnie on peut dire que je m’étais habitué à eux et que je me sentais bien dans leur club même s’il ne fallait pas faire trop de bruit pour ne pas déranger les parties d’échec. J’aurais aimé les connaitre s’ils avaient existé en vrai. L’auteur a réussi ce tour de force de créer un vrai groupe d’émigrés à jamais... Lire l'avis à propos de Le Club des incorrigibles optimistes

10
Avatar PhyleasFogg
6
PhyleasFogg ·

Critique de Le Club des incorrigibles optimistes par Plume

Il y avait déjà quelque temps que ce roman me faisait de l'œil, son titre déjà, son prix (celui des lycéens) et bien entendu les éloges lues çà et là il en aura finalement fallu beaucoup pour que je me jette dans cette lecture qui pourtant m'attirait instinctivement... Guenassia a été au rendez-vous et à la hauteur de l'attente, je me suis régalée ! Comme le dit si bien le quatrième de... Lire la critique de Le Club des incorrigibles optimistes

11
Avatar Plume
9
Plume ·

Critique de Le Club des incorrigibles optimistes par amarie

Encore une belle découverte avec ce 1er roman de Jean-michel Guenassia, prix Goncourt des Lycéens 2009, qui dresse le portrait de plusieurs personnages au caractère affirmé et au parcours difficile. Tout d'abord Michel, le personnage central, un ado qui fit ses armes en pleine époque de la guerre d'Algérie, Guerre qu'il vit à Paris et qu'il tente de comprendre à travers les mots des adultes.... Lire l'avis à propos de Le Club des incorrigibles optimistes

8
Avatar amarie
8
amarie ·

Critique de Le Club des incorrigibles optimistes par Maghily

Dès sa sortie en 2009, j'avais eu envie de lire ce bouquin : la faute sans doute à son titre accrocheur et surtout à son prix, le Goncourt des lycéens, qui m'a déjà fait découvrir quelques perles. Alors, dès sa sortie en poche, je n'ai pas pu résister et je ne le regrette pas ! Pourtant, il faut bien l'avouer, le démarrage fut plus que laborieux ! La rencontre à l'enterrement de Sartre, la... Lire la critique de Le Club des incorrigibles optimistes

6 1
Avatar Maghily
10
Maghily ·

Se forger une identité littéraire

J'ai lu La vie rêvée d'Ernesto G avant le Club des Incorrigibles Optimistes. Trois ans séparent les deux romans de Jean Michel Guenassia où l'écrivain est parvenu à se forger une identité littéraire. Là où l'écrivain a magistralement rectifié le tir avec La vie rêvée d'Ernesto G est que le romanesque s'est remarquablement inscrit dans le contexte historique (voir critique sur mon premier... Lire l'avis à propos de Le Club des incorrigibles optimistes

3
Avatar Specliseur
5
Specliseur ·

Critique de Le Club des incorrigibles optimistes par BibliOrnitho

Paris à la fin des années 50. Michel, le narrateur, est un gamin du baby-boom. Sans histoire. Il arpente le pavé de la capitale, a de grandes difficultés avec les maths auxquelles il ne comprend rien. Sa mère est issue de la bourgeoisie aisée alors que son père est le descendant d’une famille prolétaire italienne arrivée en France à la fin du XIXe siècle alors que l’Italie se vidait... Lire l'avis à propos de Le Club des incorrigibles optimistes

6
Avatar BibliOrnitho
8
BibliOrnitho ·

Critique de Le Club des incorrigibles optimistes par dodie

Etant née après 1960 je n'ai pas connu l'époque dont parle l'auteur et je ne me rappelais pas que la Franc avait accueilli autant de réfugiés politiques des pays de l'est. Le contexte historique m' a donc particulièrement intéressé et sur fond de guerre d'Algérie on sent que la société est en pleine évolution: le progrès dans le domaine domestique surtout est en marche et l'on sent poindre une... Lire l'avis à propos de Le Club des incorrigibles optimistes

3
Avatar dodie
9
dodie ·

Critique de Le Club des incorrigibles optimistes par Vadim

DIsons que mon 7 est un 6,5. Guenassia n'est pas un écrivain, son style est relativement pourri, soyons honnêtes, c'est une sorte d'équivalent de JK Rowling pour les CSP + de + 35 ans. Mais c'est un bon conteur on peut dire, il recrée une époque à partir de pas grand chose, d'un gosse et de sa famille et d'un café et d'une poignée d'immigrants qui jouent aux échecs. Ca se lit vite, pour vous... Lire l'avis à propos de Le Club des incorrigibles optimistes

4
Avatar Vadim
6
Vadim ·

Adhésion au club

C'était la jeunesse de mes parents... leurs goûts, leurs pensées et leurs choix de vie ont sûrement été façonnés par cette période où la liberté et la rébellion semblaient fleurir partout. J'ai plongé dans ce roman émerveillée par sa densité, ses références et sa dynamique. Quand j'ai émergé, j'ai eu le sentiment d'avoir fait moi-même de belles rencontres et de venir aussi un peu de cette époque.... Lire l'avis à propos de Le Club des incorrigibles optimistes

2
Avatar Kitou Lor
8
Kitou Lor ·