Avis sur

Le Concept de Dieu après Auschwitz par Estrobir

Avatar Estrobir
Critique publiée par le

Il existe un monde avant Auschwitz et un monde après Auschwitz. Ce tournant de l'Histoire d'une cruauté infinie est ancré dans la mémoire de l'homme. Si ce n'est pas le premier drame que connaît l'Histoire, celui-ci bouleverse profondément l'Homme. A ce point qu'il oblige la philosophie à s'adapter à lui.
Il y a une philosophie avant Auschwitz et une philosophie après Auschwitz. Les concepts philosophiques sont nécessairement remodelés après cette preuve ultime du Mal sur la Terre, de la cruauté que peut atteindre l'Homme et de l'impuissance de Dieu.
C'est sur ce dernier point que Jonas mène la conférence retranscrite ici. De confession juive, il étudie (tout en relevant la limite de son exposé) donc le concept de Dieu après Auschwitz. Dieu ne peut plus être cet être à la fois guidée par le Bien en toute chose et à la fois tout puissant. L'évènement de l'Histoire qu'est Auschwitz vient montrer le contraire. Il faut donc reconsidérer Dieu.
Jonas propose d'étudier Dieu avec le mythe de son invention qui permet alors au philosophe allemand d'esquisser les traits de ce nouveau Dieu.
L'essai est court mais puissant, il invite avec modestie le lecteur à reconsidérer sa pensée sur Dieu.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 546 fois
12 apprécient

Autres actions de Estrobir Le Concept de Dieu après Auschwitz