👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Le seul argument valable et définitif en faveur de la peine de mort est celui de l'erreur judiciaire.
Je partage donc l'utopie d'Hugo. Il décrit à merveille la brièveté de l'exécution face à l'horreur de l'attente du condamné et la longueur des frayeurs qu'il a à subir avant l'issue qu'on ne peut pas écarter.
Il faut savoir provoquer pour convaincre. Et la description analytique est un bon moyen, car il prend l'allure de l'imparable.
Il y a juste un léger reproche que je ferais, mais qui est inhérent au combat de l'époque : on ne sait quasiment rien de l'infraction qui a été commise, outre le fait qu'il puisse s'agir d'un crime, qui n'est que juste évoqué. Le débat n'est pas totalement complet, mais une circonstance atténuante justifie ce défaut, le même qui condamne la peine de mort, celui qui exécute un innocent, à savoir l'erreur judiciaire.

il y a 3 ans

Le Dernier Jour d'un condamné
LeChiendeSinope
9

Un violent plaidoyer.

Légers spoilers ! Lorsqu'il se met à écrire Le Dernier Jour d'un Condamné, Hugo a seulement 27 ans. Il est pourtant, déjà, un grand nom de la littérature de l'époque, l'auteur de deux romans, de...

Lire la critique

il y a 12 ans

27 j'aime

3

Le Dernier Jour d'un condamné
Vincent_Ruozzi
8

Condamné à mort !

Le livre commence sur cette sentence, brève, précise, irrévocable. Qui ne serait pas habité par une envie de vivre, jusqu’à présent jamais aussi forte, suite à cette terrible condamnation? Cette...

Lire la critique

il y a 7 ans

26 j'aime

Le Dernier Jour d'un condamné
Noss
5

Critique de Le Dernier Jour d'un condamné par Noss

Réquisitoire engagé et louable contre la peine de mort, néanmoins un peu malhonnête. Hugo présente un personnage dont on ne dit pas le crime, de sorte que pour le lecteur, il n'existe pas. C'est...

Lire la critique

il y a 9 ans

23 j'aime

14

Alias Caracalla : Mémoires, 1940-1943
AlexandreKatenidis
9

Un monarchiste rentré en Résistance - Prix Renaudot 2009

Ce jeune monarchiste maurrassien, apprenti journaliste, est abattu par l'armistice signé par Pétain et rentre en Résistance. L'entrée en matière a de quoi faire frémir. Cet extrêmiste, porté par son...

Lire la critique

il y a 3 ans

6 j'aime

2

Montaigne
AlexandreKatenidis
10
Montaigne

Comment conquérir sa liberté

Stefan Zweig, intellectuel retiré du monde, en tout cas de son environnement originel, s'interroge, à la fin de sa vie sur la conquête et la conservation de sa liberté ; et c'est assez logiquement...

Lire la critique

il y a 3 ans

5 j'aime

Retour à Birkenau
AlexandreKatenidis
9

Une expérience de la déportation

Ginette Kolinka a été déportée à 19 ans en 1944, séparée du reste de sa famille, dont elle a perdu une partie dans les camps de concentrations. Sur place, elle a retrouvé Marceline Loridan-Evans et...

Lire la critique

il y a 3 ans

5 j'aime