"Fencing, fighting, torture, revenge, giants, monsters, chases, escapes, true love, miracles..."*

Avis sur Le Dernier Vœu

Avatar Noménale
Critique publiée par le

Arrivée dans l’univers de « The Witcher » par le 2ème opus des jeux vidéos, alors que je termine le 3ème, je décide de me lancer dans la lecture des livres qui racontent les événements qui ont mené à ceux du jeu.

Pas dépaysée, je retrouve rapidement une foule de personnages que j’ai déjà croisés au fil de petites histoires qui se croisent, se recoupent, s’organisent autour d’autres qui servent de trame narrative. Et quand on arrive à la fin, l’on comprend ce qui lie toutes ces histoires qui semblaient n’être que des aventures distinctes, des morceaux de vie de Geralt.
Chaque histoire met en scène un ou deux personnages qui feront partie de l’univers de Geralt, un sorceleur solitaire pas si solitaire qu’il n’en a l’air. Ce roman – j’ai du mal à le traiter, comme annoncé dans les résumés, en recueil de nouvelles tant chaque nouvelle peut-être considérée comme un chapitre d’un unique récit – est clairement un préambule à l’histoire du sorceleur. Chaque événement narré dans celui-ci sera réutilisé plus tard, une histoire qui peut sembler insignifiante deviendra le centre de la prochaine.
Le tout alterne agréablement entre des phases d’action et des moments plus introspectifs ou des conversations sur le monde qui les entourent et qui permettent d’appréhender l’univers tel qu’il est perçu par les protagonistes, de lui donner plus de profondeur.
Agréable à lire sans être un monument de la littérature, Le Dernier Vœu permet de s’attacher au personnage de Geralt et d’appréhender sa psychologie. Le chasseur de monstres sans âme semble être beaucoup plus que cela, et c’est sans aucun doute ce qui fait son intérêt.

Actuellement au tome 5, je ne ferai probablement pas une critique de chaque volume car j’aurai trop peu de choses à dire. Je ferai probablement une critique globale du roman un peu plus tard.

Le second volume, « L’épée de la Providence » suit le même chemin que le premier, quoi qu’avec un peu moins de liant, introduisant petit à petit les points de vue d’autres personnages qui permettent d’avoir un avis extérieur sur Geralt ou tout simplement une autre façon d’appréhender l’univers. C’est à la fin de ce tome que se déclenchent les événements qui vont mener au grand roman à proprement parler, qui débute par « le Sang des Elfes ».

*Princess Bride

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1406 fois
8 apprécient

Autres actions de Noménale Le Dernier Vœu