Couverture Le Désert des Tartares

Critiques de Le Désert des Tartares

Livre de (1940)

Le désert des hommes

Cher Giovanni Drogo, Je t'ai suivi dès les premières pages, dans ta lente montée à cheval vers le fort Bastiani. Dès lors, je n'avais qu'une hâte; que tu en sortes. Là était l'impossible enjeu de ma lecture, comme lorsque que, dans Roméo et Juliette, j'espérais que le messager arriverait à temps à Mantoue pour prévenir l'amant désespéré de la supercherie. Ici l'horreur du non-retour est plus... Lire l'avis à propos de Le Désert des Tartares

51 3
Avatar Ahava
9
Ahava ·

Comment rater sa vie en une leçon

Excellent bouquin, sur le temps qui passe, le thème de l'absurde cher à Buzzati, la bêtise d'Etat. L'histoire d'une vie ratée, une peu comme dans la première nouvelle du K, du même auteur. Plusieurs centaines de pages qui racontent la vie d'un endroit où il ne se passe rien, avec une belle tension et moult détails. Paradoxe bien maîtrisé. Le Désert des Tartares se dévore, se referme, puis... Lire l'avis à propos de Le Désert des Tartares

15 1
Avatar Christophe
9
Christophe ·

Le syndrome du collectionneur

Le lieutenant Drogo est muté dans un fort, aux confins du pays. C'est un poste stratégique car l'ennemi est proche, embusqué derrière ce mystérieux "Désert des Tartares" et pourrait attaquer à tout instant. Après une assimilation difficile le lieutenant va se passionner pour cet endroit et surtout, pour cette perspective d'un combat qui ferait de lui un héros. Au fil du temps et de ses... Lire l'avis à propos de Le Désert des Tartares

8
Avatar robindestoits
8
robindestoits ·

La Claque !

Oui c'est le mot : une claque ! C'est exactement ce que j'ai ressenti au fil des pages. Le jeune soldat Giovanni Drogo, arrive dans un fort isolé, lugubre et dont l'atmosphère est plus que pesante. Va-t'il se passer quelque chose ? Si oui, quoi ? Puis j'ai commencé à comprendre la leçon de vie de Buzzati. Son écriture ma envoûtée et je me suis (trop) attachée au personnage principal. J'avais... Lire la critique de Le Désert des Tartares

14 2
Avatar PetiteApo
10
PetiteApo ·

Vanitas vanitatum

C'est l'histoire du temps qui passe. Un jour le lieutenant Drogo apprend son affectation au fort Bastiani, à la frontière du Nord. Giovanni (de son prénom) est jeune et plein de fougue, enthousiaste au début, beaucoup moins une fois qu'il a vu l'état de "son" fort, un bunker de pierre orange au bord d'une frontière oubliée, mais il est soldat avant tout et son opinion importe peu. Six mois,... Lire l'avis à propos de Le Désert des Tartares

12 2
Avatar Tezuka
9
Tezuka ·

Critique de Le Désert des Tartares par dodie

J' ai passé 5 jours dans ce fort avec Giovanni Drogo. Je l'ai suivi lors de ses tours de garde, j'ai supporté ce réglement militaire tellement absurde qu'il en était drôle, j'ai observé avec lui l'horizon ,jusqu'à en avoir la vue brouillée , où rien n'apparaissait jusqu'au jour où..... Pourquoi n'est-il pas parti de ce fort quand il le pouvait encore? Tout simplement pour ne pas heurter sa... Lire la critique de Le Désert des Tartares

9 1
Avatar dodie
10
dodie ·

L'amertume de la vie

Ce roman laisse un drole de gout dans la bouche. Un gout doux amer à la lecture de cette vie inachevée, un gout de cendres même pour sa conclusion, en tous cas un gout désagréable qui colle à la gorge longtemps après avoir refermé la quatrième de couverture. Et pourtant il y a de la beauté et de l'espoir dans ce roman. La beauté d'une vie consacrée à un but plus ou moins conscient,... Lire la critique de Le Désert des Tartares

5
Avatar Gandalf13
8
Gandalf13 ·

Americain beauty in the desert

Un livre baignée de mélancolie. Sur la place de l'homme, sa quête perdue d'avance pour trouver son utilité. Le temps qui passe. L'aliénation des taches quotidiennes ou d'un système. "Américain beauty" in the desert. Cyrano de don quichotte, sans panache. Justesse du livre dans ses propos en montrant que parfois on préfère être absurde qu'inutile. Absurdité de la mort, absurdité de la... Lire l'avis à propos de Le Désert des Tartares

7
Avatar danith
8
danith ·

Le Temps ! Il est, hélas ! des coureurs sans répit

"Jusqu’alors, il avait avancé avec l’insouciance de la première jeunesse, sur une route qui, quand on est enfant, semble infinie, où les années s’écoulent lentes et légères, si bien que nul ne s’aperçoit de leur fuite. On chemine placidement, regardant avec curiosité autour de soi, il n’y a vraiment pas besoin de se hâter, derrière vous personne ne vous presse, et personne ne vous attend (...... Lire la critique de Le Désert des Tartares

2 1
Avatar Keatzin
10
Keatzin ·

Critique de Le Désert des Tartares par CorwinD

"Faisant un effort, Giovanni redresse un peu le buste, arrange d'une main le col de son uniforme, jette encore un regard par la fenêtre, un très bref coup d'œil, pour voir une dernière fois les étoiles. Puis, dans l'obscurité, bien que personne ne le voie, il sourit." Lire l'avis à propos de Le Désert des Tartares

3 3
Avatar CorwinD
7
CorwinD ·