👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

"Depuis le Moyen Âge, le fait d'avoir un corps a été considéré chez la femme comme une ignominie."

Lecture très difficile, le style de Simone de Beauvoir est complexe, très foisonnant, et utilise beaucoup de référence. On regrettera que cette édition ne nous donne pas plus de notes de bas de page (je n'en suis pas friande habituellement, mais dans ce cas précis, il me semble qu'elles sont nécessaires). Certains passages sont très difficiles aussi car ils exposent la place de la femelle dans la biologie, ce qui parlera peut-être plus à des esprits scientifiques, ce dont je ne dispose pas vraiment personnellement.

Malgré cela, cette lecture me semble presque obligatoire pour tous. Bien que sa publication date de 1949, les leçons qu'elle apporte auraient encore une grande utilité de nos jours. En effet, la figure de la femme est encore soumise à des mythes et des clichés contre lesquels il est difficile de lutter dans certains esprits. Simone de Beauvoir permet de cerner le problème : on entend souvent cette réflexion "La femme se perd" sans que le locuteur d'une telle affirmation ne puisse expliquer les fondements rationnels d'une telle "vérité générale". L'autrice procède avec intelligence en se demandant finalement ce qu'est une femme. Ceci explique qu'elle parte de l'animalité par un chapitre sur la biologie, pour définir la notion de femelle, et partir de cela pour remonter le fil de l'histoire de l'humanité, et déconstruire les mythes sur le genre féminin.

La conclusion sur la femme moderne fait prendre conscience de ce double enjeu contradictoire : être "femme" et se construire en tant qu'individu. Cela amène à ce qu'on conçoive encore l'être féminin comme féminin avant tout, en le définissant par rapport au mâle, être humain par défaut, en faisant d'elle un Autre.

Cette lecture a été très intéressante pour moi, elle a su m'apporter des références et connaissances que je n'avais pas, me faire poser des questions et envisager des raisonnements nouveaux. Néanmoins, les personnes qui s'intéresseront à cette lecture seront sans doute déjà des personnes ayant une sensibilité féministe et elle ne leur apportera finalement que de nouvelles réflexions sans pour autant changer totalement leur manière de penser. Cet ouvrage devrait sans doute être remis entre des mains plus ignorantes quant au féminisme pour permettre un véritable impact. Mais j'en recommande toutefois la lecture à tout le monde, sans exception.

Cosma
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 5 ans

2 j'aime

Le Deuxième Sexe, I
-Ether
8

Une question de dynamique hégelienne

S’il est un essai qui aura fait couler beaucoup d’encre, c’est bien Le deuxième sexe, de Simone de Beauvoir. Le livre a surtout été un succès outre-Atlantique, où longtemps a subsisté une traduction...

Lire la critique

il y a 5 ans

13 j'aime

4

Le Deuxième Sexe, I
kaziklu
9

On ne naît pas féministe...

J'ai découvert ce livre dans la bibliothèque de mes parents, sans aucune idée de son sujet; probablement un peu attiré par ce titre étrange... Du haut de mes 13-14 ans, je croyais, en gars...

Lire la critique

il y a 6 ans

10 j'aime

Le Deuxième Sexe, I
Gahisto
6

Freud le disait déjà : " Que veulent-elles ?"

Je m'attendais à pire (peut être que le pire viendra avec le deuxième tome) même si je suis en désaccord avec le fond et qu'elle n'arrivera jamais à me faire changer d'avis, ça reste un essai qu'il...

Lire la critique

il y a 5 ans

8 j'aime

6

Le Deuxième Sexe, I
Cosma
8

"Depuis le Moyen Âge, le fait d'avoir un corps a été considéré chez la femme comme une ignominie."

Lecture très difficile, le style de Simone de Beauvoir est complexe, très foisonnant, et utilise beaucoup de référence. On regrettera que cette édition ne nous donne pas plus de notes de bas de page...

Lire la critique

il y a 5 ans

2 j'aime

Famille zéro déchet
Cosma
8

The Holy Bible !

Déjà un peu sensibilisée aux problématiques écologiques et environnementales, mais également soucieuse de manger plus sain et de soutenir les commerces locaux, ce livre est pour moi un véritable must...

Lire la critique

il y a 6 ans

2 j'aime

La Fin de la jalousie
Cosma
6

Une nouvelle propice à la réflexion

Si les trois premières nouvelles de cet ouvrage ("Violante ou la mondanité", "La confession d'une jeune fille" et "Un dîner en ville") n'ont pas été pour moi un véritable transport, malgré une grande...

Lire la critique

il y a 6 ans

2 j'aime